Imprimer

Angers est la capitale du végétal. La ville d’Angers a été distinguée en 2017 comme ville la plus verte de France. Elle retrouve le premier rang de ce classement après avoir été lauréate en 2014. Angers a également reçu le prix « Fleur d’or » en 2017. Une consécration qui confirme l’engagement de la ville pour son fleurissement. Depuis 1984, la commune disposait déjà du label « 4 fleurs » du Comité national des villes et villages fleuris. Les deux récompenses décernées à Angers en 2017 couronnent les efforts de la collectivité pour le bien-être des habitants.

Championne des espaces verts
Forte de son histoire horticole, la ville d’Angers est l’une des mieux pourvue en espaces verts sur le territoire national. On compte 100m2 d’espaces verts par habitant alors que la moyenne nationale est de 48m2. Les espaces verts publics représentent plus de 14 % de la surface de la commune. 80 % des Angevins disposent d’un espace vert à moins de 300 mètres de chez eux grâce aux 33 parcs et jardins majeurs implantés en ville et 1000 points végétalisés entretenus par les agents municipaux.
Les Angevins profitent de 1000 ha d’espaces paysagers naturels repartis entre l’Île Saint-Aubin, le parc Saint-Nicolas, le parc Balzac et le lac de Maine. La ville compte 110 000 arbres de 200 variétés différentes, dont 16 000 arbres d’alignement.

Un entretien responsable des espaces verts
200 agents, dont 100 jardiniers et 25 métiers sont représentés à la Directions Parcs, Jardins et paysage. Les agents sont continuellement formés aux nouvelles techniques d’entretien des espaces verts. La Ville s’est engagé dans une démarche « zéro phyto ». Les pesticides n’y sont pas utilisés. Angers a fait le choix de la lutte biologique contre les parasites au moyens d’éco-pièges.

L’innovation au service de la biodiversité
300 000 plantes et 400 variétés sont produites par les serres municipales. Angers innove au service de la biodiversité : 295 mini jardins et 50 « green pods » (jardinières installées sur la voirie) sont entretenus par des collectifs d’habitants et de commerçants. Ils contribuent au repeuplement de la ville par les insectes. Cinq ruches, des cabanes à insectes et des nichoirs sont installés dans les jardins de la ville. L’éco pâturage est pratiqué depuis 1996 au parc Balzac. Depuis 2010, la Ville participe activement à la préservation de races en voie de disparition (moutons lande de Bretagne, moutons d’Ouessant, chèvres des fossés et chèvres poitevines). Le cheptel compte 90 à 100 têtes.

Un engagement budgétaire fort

Angers consacre un budget de 67 € par habitant et par an à la création et l’entretien des espaces verts. La moyenne nationale s’établie à 46,50 €. Près de 3,5 % du budget communal est alloué au développement du vert à Angers.

Les 4 chiffres clés

100 m2 d’espaces verts par habitant

33 parcs et jardins

67 € de budget consacré aux parcs et jardins par habitant par an

0 produit phytosanitaire utilisé pour l’entretien

***

Angers élue Ville la plus verte de France 2017

L’Union Nationale des Entreprises du Paysage (UNEP) a dévoilé le 14 mars 2017 le palmarès des villes les plus vertes de France, dans lequel la Ville d’Angers arrive une nouvelle fois en tête. Une distinction supplémentaire qui vient souligner le riche patrimoine vert de la ville et récompenser la politique volontariste menée en faveur du végétal.

Pour établir son palmarès 2017, l’UNEP a enquêté auprès des 50 plus grandes villes françaises entre les mois d’août et octobre 2016. Les données récoltées ont été analysées selon 25 indicateurs, répartis en 5 catégories : patrimoine vert, investissement en faveur du vert en ville, politique de préservation de la biodiversité, politique de promotion du patrimoine et gestion des déchets verts. Avec un score de 86/100, Angers – qui remettait son titre en jeu – a été une nouvelle fois récompensée ce mardi 14 mars 2017 par la 1ère place du palmarès, suivie de Nantes (82/100) et de Strasbourg (77/100).
Avec plus de 51 m² d’espaces verts par habitant, 5 % du budget municipal dédié à la création de nouveaux espaces paysagers et à l’amélioration des espaces verts existants, la promotion du zéro pesticide et une bonne gestion des déchets verts, Angers avait déjà été désignée « Ville la plus verte de France » en 2014.
En 2017, la ville dispose de près de 100 m² d’espaces paysagers par habitant, alors que la moyenne nationale est de 48 m². Les espaces verts (hors forêts) représentent plus de 14 % de la surface de la ville et 3,5 % du budget communal est alloué au développement du vert en ville (soit 67 € par an par habitant, 44 % de plus que la moyenne nationale).
La Ville d’Angers s’est notamment distinguée grâce à :
– son « patrimoine vert » accessible au public ;
– son investissement dans le développement et l’entretien de son patrimoine végétal ;
– son exemplarité en matière de préservation de la biodiversité.
« Angers a su se démarquer une nouvelle fois grâce à une politique volontariste et à des actions innovantes menées en matière d’investissement dans les espaces verts et de préservation de la biodiversité » a déclaré Isabelle LE MANIO, Adjointe à l’Environnement et aux Espaces verts. « Cette récompense vient saluer le remarquable travail réalisé par les agents de la collectivité pour offrir un cadre de vie idéal à l’ensemble des Angevins ».
Angers est régulièrement saluée tant par le grand public que par les professionnels, pour son incomparable qualité de vie. La Ville d’Angers s’est notamment vue attribuer, le 8 mars 2017, une Fleur d’Or, distinction suprême du fameux label « Villes et Villages Fleuris ».

***

Prix Fleur d’Or : la Ville d’Angers primée

Isabelle LE MANIO, Adjointe à l’Environnement de la Ville d’Angers et Alain AUGELLE, Conseiller délégué aux espaces verts, se sont rendus à Paris le 8 mars 2017 à l’invitation du Comité National des Villes et Villages Fleuris (CNVVF), pour une cérémonie officielle au cours de laquelle ils se sont vus remettre le prix « Fleur d’Or ».

La Ville d’Angers, labellisée Ville fleurie, a été récompensée le 8 mars 2017 par le trophée « Fleur d’Or ». Ce prix d’excellence, décerné chaque année à 9 villes pourvues du label « 4 fleurs », récompense les actions menées par les collectivités locales visant à aménager un environnement favorable à la qualité de vie et à l’accueil des touristes (critères détaillés sur www.villes-et-villages-fleuris.com).

« Angers a su se distinguer grâce à sa multitude de parcs et squares de proximité, ses plaines de jeux au cœur des quartiers, les espaces verts associés à la voirie ou encore les nombreux jardins d’écoles et familiaux » explique Isabelle LE MANIO, Adjointe à l’Environnement de la Ville d’Angers. La Ville possède également deux grands poumons verts : au Nord, les 600 hectares de l’île Saint‐Aubin et, à l’Ouest, les 400 hectares des parcs Saint‐Nicolas, Balzac et du Lac de Maine. Ces trois parcs, reliés entre eux, offrent aux marcheurs des balades en pleine nature en centre-ville.

Régulièrement primée pour sa qualité de vie, la Ville d’Angers offre l’équivalent de 51 m² de verdure par habitant. Chaque Angevin peut ainsi bénéficier d’un espace vert à moins de 500 mètres ou 10 minutes à pied de son domicile.

Lors de sa visite, le comité qui décerne le prix s’était rendu sur les lieux suivants :
– le jardin du Mail
– l’accompagnement végétal de la résidence sociale Gâte Argent
– le jardin partagé au pied des immeubles dans le quartier Grand Pigeon
– les mini-jardins rue Victor Hugo/rue Lamoricière
– l’éco quartier Desjardins
– la place du Ralliement et son décor éphémère
– la rue Toussaint et son fleurissement mobile
– le nouvel aménagement de la promenade du Bout du Monde
– le pont de Verdun fleuri
– le parc de Balzac et sa traversée
– la rue Michelet et les GreenPods
– le parc de l’Arboretum

« De nombreux autres projets d’aménagement de l’environnement sont aujourd’hui en cours afin de permettre à la ville de poursuivre sa lancée, à l’instar d’Angers Cœur de Maine, les rénovations urbaines vertes des quartiers de Belle-Beille et de Monplaisir, la végétalisation du cœur de ville, ou encore la refonte de la Charte du paysage urbain » conclut Isabelle LE MANIO.

Ville pilote en matière d’enseignement et de recherche sur les questions d’environnement avec la présence de l’ISTOM (École supérieure d’agro-développement international) et du pôle de compétitivité Végépolys, la Ville d’Angers accueillera le 31e Congrès international de l’horticulture (3 000 spécialistes de l’horticulture attendus) en 2022.

Share This