Imprimer

Les écoliers angevins passeront dès la rentrée prochaine à la semaine de 4 jours et demi. Un nouveau rythme que la Ville a déjà anticipé notamment au travers de l’expérimentation de l’école de l’Isoret depuis septembre 2010.

Le gouvernement annonçait en octobre dernier la fin de la semaine de 4 jours pour les écoliers, laissant la latitude aux communes de mettre en place le nouveau rythme dès la rentrée prochaine ou d’attendre l’année suivante.

Forte de l’expérience positive de l’Isoret et convaincue que ce nouveau rythme sera favorable à l’épanouissement des enfants, la Ville d’Angers prend position aujourd’hui : la semaine de 4 jours et demi dans les écoles de ville sera effective à la rentrée de septembre 2013.

« Le bien-être et la réussite scolaire de l’enfant sont au cœur de cette politique nationale à laquelle Angers souscrit depuis déjà deux ans. En réinvestissant le mercredi matin, on déconcentre les apprentissages et en mettant en place en fin d’après-midi des activités comme l’informatique, le jardinage, l’aquariophilie ou le théâtre, on ouvre de nouveaux horizons à des enfants qui n’y avaient pas nécessairement accès. Aujourd’hui, quand on interroge les différents acteurs de cette expérience, tout le monde s’y retrouve  » explique Frédéric Béatse, maire d’Angers.

La municipalité demeure malgré tout consciente que le modèle du groupe scolaire de l’Isoret n’est pas adaptable en l’état à toutes les écoles d’Angers. Un mode de fonctionnement commun à toutes les écoles de la ville devra être appliqué pour s’adapter au socle de la politique nationale. De plus, certaines communes de l’agglomération doivent également trouver leur modèle et les ressources de fonctionnement. C’est pourquoi la Ville propose aujourd’hui aux communes de l’agglomération qui le souhaiteraient de construire des coopérations pour que celles-ci puissent s’inscrire dans le même calendrier.

« Parents, enseignants, associations, bénévoles, tous les acteurs sont invités à la réflexion, la mise en place ne peut se faire qu’avec leur collaboration, ajoute le maire d’Angers. Cette démarche est clairement un pari sur notre jeunesse. Nous montrons ainsi notre confiance dans l’avenir de notre territoire. »

Share This