Imprimer

La Ville d’Angers a organisé jeudi 28 juin une conférence relative à l’exposition précoce et excessive aux écrans chez les touts-petits à l’Institut Municipal. Animée par les professeurs et pédopsychiatres Daniel MARCELLI et Philippe DUVERGER, cette action s’inscrit dans la politique globale de soutien aux parents et à l’éducation développée par la collectivité.

« Les écrans, télévisions, tablettes, smartphones, ordinateurs et consoles de jeux font partie du quotidien. Les études scientifiques prouvent que ces outils ne sont pas adaptés aux très jeunes enfants. Leur surexposition entraîne des difficultés de développement, souligne Caroline FEL, Adjointe à la Famille et à l’Enfance. Angers est la « Ville de l’objet connecté ». Elle se positionne comme pionnière dans le domaine du numérique. A ce titre, elle assume aussi pleinement sa responsabilité dans le champ éducatif et sensibilise les parents aux risques encourus par les 0-3 ans surexposés aux écrans. »

Un temps d’échanges avec des spécialistes

Une conférence sur le thème de l’exposition précoce et excessive aux écrans chez les 0-3 ans a été organisée jeudi 28 juin. Deux spécialistes de la pédopsychiatrie y ont été invités.
Daniel MARCELLI enseigne la psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à la faculté de médecine de Poitiers. Auteur de nombreux ouvrages de références, il est aussi président de la Société Française de Psychiatrie de l’Enfant, de l’Adolescent et des Professions Associées et membre du Collectif Surexposition Ecrans (CoSE).
Philippe DUVERGER est le chef du service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent au CHU d’Angers. Il est également chroniqueur au « Magazine de la Santé » et de l’émission « Maternelles » sur France 5.

47 % des moins de 3 ans utilisent des écrans

Le foyer français moyen compterait 8 écrans pour 4 personnes. L’exposition excessive à ces appareils affecte le développement des 0-3 ans. Des effets négatifs comme le retard du développement du langage, les comportements agités ou encore les troubles de la relation avec l’autre sont mis en lumière par de récentes recherches universitaires. Il est conseillé d’éviter l’exposition aux écrans avant l’âge de trois ans. Le nouveau carnet national de santé comporte lui aussi une recommandation dans ce sens.

Sensibilisation par des actions de communication

La Ville édite un livret ressources à l’attention des parents. Disponible depuis le 27 juin, il est notamment diffusé à l’espace ressources La Parentosphère, Maison des familles située 5,7 rue Saint-Exupéry. Un questionnaire en ligne est également disponible à partir du site de la Ville.
Il s’agit d’une initiative de la Ville d’Angers, soutenue par l’Agence Régionale de Santé des Pays de la Loire et construite en partenariat avec de nombreuses organisations : CAF, PMI, Éducation Nationale, associations…

Caroline FEL (Adjointe à la Famille et à l’Enfance) accompagnée des pédopsychiatres Philippe DUVERGER (à gauche) et Daniel MARCELLI (à droite)

© Ville d’Angers

Pièces jointes :

IMG_39751_1.jpg
Share This