Imprimer

Ce mardi 31 décembre, à 20h30, le Grand Théâtre d’Angers propose un ballet de danse Modern Jazz. Il est encore possible de réserver.

Avec la ferveur inébranlable des prosélytes, Géraldine Armstrong croit dur comme fer dans les vertus de la danse jazz. Cette élève du grand Matt Mattox a réuni autour d’elle une fine équipe de danseurs-interprètes et bâti un répertoire qui sacrifie de bon coeur à la danse pure, avec des pièces personnelles mais aussi d’autres, signées Wayne Barbaste, Donald McKayle, un disciple d’Alvin Ailey, ou Matt Mattox.

Cris de joie, de souffrance, Armstrong Jazz Ballet s’inscrit dans tous les combats mais aussi la mémoire du peuple noir américain. On vit, on meurt, on s’aime, on se hait, dans cette danse de la vie où se révèlent tout le savoir et surtout toute la maîtrise du mouvement et de l’espace affiché.

Les musiques des plus grands compositeurs de jazz, gospels, blues, afro, new age ou encore jazz rock favorisent les vibrations du corps comme celles des rythmes et des élans de l’âme. Leur richesse rythmique, leur vibration profonde, leur sensualité irradiante se transmettent tout naturellement à une danse toute d’élan et de spontanéité heureuse.

Armstrong Jazz Ballet, mardi 31 décembre, à20h30, au Gand Théâtre d’Angers. Prix : de 24€ à 42€. Organisateur : Gruber Ballet Opéra. Durée 1h30 sans entracte. Réservations au 02 41 24 16 40.

Photo à télécharger ci-dessous.

Share This