Imprimer

La Commission Permanente d’Angers Loire Métropole s’est réunie le lundi 7 novembre. Plusieurs décisions ont été prises, elles concernent notamment la recherche, l’accompagnement de la filière végétale, l’aide aux jeunes sans qualification, le soutien à l’emploi, la gestion des déchets et la coopération internationale.

Décision n°7 : Actions en faveur de l’innovation – Université d’Angers
Angers Loire Métropole s’investit dans le soutien au développement de l’innovation issue des équipes de recherche de l’agglomération. Parmi les projets présentés, il est proposé d’accompagner financièrement Halogenotils porté par le laboratoire MOLTECH-Anjou.
Il vise à optimiser la production de produits radio-pharmaceutiques utilisés pour le diagnostic des maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer. Le montant total du financement est de 55 000 € et fait l’objet d’une convention particulière avec l’Université d’Angers. La Commission Permanente approuve la convention avec l’Université d’Angers et attribue une subvention pour l’ensemble du projet.

Décision n°8 : « Végépolys 2016-2017 »
Le pôle Végépolys lance un concours national de création et développement d’entreprises pour favoriser les innovations autour de la production de végétaux de demain. Ce concours porte sur le croisement entre la production végétale et l’agriculture urbaine et/ou l’agriculture numérique.
Chaque lauréat recevra un appui financier et sera accompagné par Végépolys pour la création d’un réseau professionnel et, si l’innovation est un objet connecté, un abonnement gratuit à la Cité de l’Objet Connecté jusqu’au prototypage. Angers Loire Métropole accorde une subvention de 30 000 € pour soutenir ce concours, dont 15 000 € réservés au prix, et 15 000 € pour l’organisation.

Décision n°9 : Ouverture d’une école de production
Environ 4 000 jeunes sortent chaque année du système scolaire sans qualification dans la région. La nouvelle association AGAPE Anjou va ouvrir une école de production sur l’agglomération d’Angers et proposera un panel de formations dans le domaine de la restauration et des métiers de bouche.
Le premier site, un restaurant, ouvre ce 8 novembre 2016 au sein du Marché d’Intérêt National d’Angers. 34 jeunes y seront formés. Un deuxième site ouvrira en 2017 à l’IRCOM, puis un troisième en 2018 à l’UCO. Ces établissements allient sur un même lieu l’enseignement technique et les cours théoriques. Des financements publics sont sollicités auprès de la Région et d’Angers Loire Métropole. La Commission Permanente décide de verser à l’association AGAPE Anjou une subvention de 90 000 € sur 3 ans.

Décision n°10 : Soutien à la création d’un emploi d’avenir – Jardin de Cocagne Angevin
L’association Jardin de Cocagne Angevin, qui intervient dans le secteur de l’insertion par l’activité économique, a sollicité Angers Loire Métropole pour bénéficier de l’aide de 15 % du SMIC pour un emploi d’avenir d’agent d’entretien agricole polyvalent. La Commission Permanente décide de soutenir cette création d’emploi pour un montant total de 2 640 € sur un an.

Décision n°19 : Gestion des déchets – Collecte séparée du papier dans les écoles
L’association Alternatri, créée en janvier 2016 à Trélazé, propose différentes prestations sur l’éducation au tri et au recyclage du papier auprès d’écoles. L’association procède à une collecte mensuelle du papier puis à l’envoi vers la filière tri avant une valorisation locale.
Dix-neuf écoles situées dans un rayon proche de Trélazé, Angers Sud Est, Saint-Barthélemy-d’Anjou et Les Ponts-de-Cé, ont été sollicitées afin de mettre en place ce dispositif de collecte séparée du papier.
La commission décide de mettre à disposition de cette association des bacs de tri destinés à la collecte séparée du papier.

Décision n°20 : Coopération avec Bamako – Fourniture de petit matériel d’assainissement
Une délégation angevine se rendra à Bamako en décembre afin d’apporter une expertise dans plusieurs domaines de gestion urbaine (eau et assainissement, déchets, santé publique) et un appui technique sur des problématiques de terrain. La Commission Permanente approuve la demande d’aide à l’achat de petitsmatériels d’assainissement (gants, bottes, poubelles, balais, pelles, brouettes etc) à hauteur de 2 000 €.

Share This