Imprimer

Mardi 5 novembre, à 20h30, le Grand Théâtre d’Angers accueillera un concert exceptionnel à l’occasion des 100 ans de la naissance de Britten et des 50 ans de la mort de Poulenc.

Dans le cadre du concert du Choeur Arsys Bourgogne dirigé par Pierre Cao, le Conservatoire à rayonnement régional d’Angers et les Mardis musicaux ont établi un partenariat inédit : 12 élèves chanteurs rejoindront les chanteurs professionnels sur la scène du Grand Théâtre. Une élève de direction, Maëlle de Saint-Roman, sera invitée à diriger Arsys Bourgogne et ses camarades dans les deux chants qu’ils ont préparés. Les textes des plus grands poètes de l’Europe entière, du Moyen-âge au XXe siècle, mis en musique à travers les siècles par les plus grands compositeurs, pour une rencontre artistique et pédagogique unique au service de « l’âme des poètes ».

Les répétitions auront lieu le lundi 4 novembre (14h30-17h30 et 18h30-21h30) au conservatoire (26 avenue Montaigne) et seront exceptionnellement ouvertes aux élèves et au public (dans la limite des places disponibles).

Au programme :
Pétrarque/Willaert
Tasso/de Wert
Ronsard/Costeley
Goethe/Mendelssohn
Eichendorff/Wolf
Rückert/Mahler
Rimbaud/Rautavaara
Lorca/Rautavaara
Claudel/Milhaud
Eluard/Poulenc
Apollinaire/Poulenc
Shakespeare/Williams
Hugo/Hahn Baudelaire
Le Mault Auden/Britten
Rilke/Hindemith

Le Chœur Arsys Bourgone, représentant de la grande tradition de la musique vocale bourguignonne depuis la Renaissance

Depuis sa création en 1999, Arsys Bourgogne développe un projet original reposant sur la mise en valeur de six siècles de répertoire vocal. Sous la direction du chef luxembourgeois Pierre Cao, le chœur est aujourd’hui réputé parmi les meilleurs en Europe.

Pierre Cao, attentif au contexte historique de chaque période, cisèle avec patience et humanité le texte de chaque œuvre, conférant ainsi à Arsys un son unique et une authenticité dans chaque restitution musicale. Son travail est salué de manière unanime par l’ensemble de la profession et du public : « La sonorité de ce chœur est d’une homogénéité et d’une clarté incroyables : justesse au millimètre, souci de la ligne et de la diction, de la nuance. Et surtout, mise en valeur du mot qui confère à la musique surcroît de vie et de sens. » (Le Monde).

Pour les compositeurs, le verbe est souvent poésie et la musique donne une autre dimension à un texte poétique, elle l’éclaire d’une autre lumière, lui donne un sur- croît de sens : le musicien interprète le poète.

NB
Le soir du concert, à partir de 20 h, tarif spécial de 3 euros pour les jeunes de moins de 25 ans (justificatif) dans la limite des places disponibles.

Share This