Imprimer

L’annonce vendredi dernier de sa démission par Jean-Claude Antonini a suscité de la part de Paul Jeanneteau et de Christophe Béchu, tous les deux membres de l’UMP, des réactions discourtoises et parfois même violentes.

Le combat politique ne justifie pas tout et, face à la décision d’un homme, la tradition de notre République appelle plutôt au respect et à l’hommage, comme l’ont fait avec élégance Roselyne Bachelot ou Marc Laffineur.

Aveuglés par leurs ambitions respectives, les deux parlementaires UMP ont cru bon céder à la polémique politicienne en attaquant la décision de Jean-Claude Antonini. Parfois, les oppositions doivent céder la place au respect. Certains semblent en plus avoir la mémoire courte : démissionneur professionnel, Christophe Béchu est bien mal placé pour attaquer quiconque sur ce sujet…

14 ans passés à la tête de la ville d’Angers méritaient certainement mieux que cet esprit revanchard.

LUC BELOT

Share This