Imprimer

Monique Ramognino, Gilles Mahé et André Despagnet, adjoints au Maire d’Angers réagissent à la multiplication des incidents orchestrés par l’opposition municipale lors des derniers conseils municipaux.

« Cette situation est inédite dans l’histoire de notre ville ! Les derniers conseils municipaux ont été le triste théâtre de manœuvres politiciennes de la minorité angevine. En pleine contradiction avec l’histoire politique équilibrée de notre territoire, l’opposition municipale est désormais outrancière et irrespectueuse.
Il s’agit d’une rupture inquiétante qui entraîne des dérapages qui n’honorent pas le mandat municipal. Aujourd’hui nous avons face à nous une équipe qui ne sait que s’emparer de sujets polémiques ou jouer de procédures administratives et n’est plus du tout dans un rôle de proposition ou de construction.
Le titre du bilan de mandat qu’ils viennent de publier est très significatif « Angers Danger », ce titre scandaleux ne sert pas la démocratie et est très insultant pour la majorité qui mettrait donc les Angevins en danger !
Pour autant, les effets de manche de la minorité lors du dernier conseil municipal ne nous détourneront de notre objectif : le budget 2013 sera voté. Il permettra la réalisation et la poursuite de nombreux projets au service de notre ville et des angevins. Notre ville connaît une situation financière particulièrement enviée avec un taux d’endettement très faible, c’est sans doute ce que regrette l’opposition qui joue l’obstruction et refuse le débat.
La majorité municipale ne cèdera pas à la provocation et redoublera , quant à elle, dans sa volonté d’œuvrer dans l’intérêt des angevins.et refusera les distractions des polémiques politiciennes. »

Share This