Imprimer

Avec les Basses Vallées Angevines, l’Anjou possède un patrimoine végétal à la fois reconnu comme l’une des plus belles régions naturelles humides d’Europe… et méconnu du grand public. C’est pourquoi plusieurs ateliers mêlant habilement l’art et l’environnement proposent, depuis février dernier, de (re)découvrir ces prairies. Au programme : découverte de la faune et de la flore, créations plastiques à base de recyclage de matériaux, et performances chorégraphiques autour des paysages.

Situées au nord d’Angers, sur près de 9 200 hectares à la confluence de 3 rivières (Mayenne, Sarthe et Loire), les Basses Vallées Angevines renferment une biodiversité riche et variée, pourtant méconnue des Angevins. C’est pourquoi la Communauté urbaine d’Angers Loire Métropole convie l’ensemble de ses habitants à participer à une série d’ateliers gratuits visant à valoriser l’aspect esthétique et environnemental de ce site unique. Intitulé « Les Vertu’Osités », ce programme d’animations se décline sur des temps de découverte, d’ateliers d’arts plastiques et chorégraphiques, et des temps festifs. Des artistes, secondés de professionnels de l’environnement, accompagnent les habitants dans la création des œuvres paysagères.

Revaloriser ses déchets avec l’upcycling

Depuis février, une vingtaine de personnes ont pu s’initier à l’upcycling, des ateliers de revalorisation des déchets. Comme ce week-end à Villevêque, où les premières créations ont vu le jour avec le concours de l’architecte Valérie GALPIN et du plasticien François LEBOT. A terme, grâce à la mobilisation des participants, c’est tout une signalétique naturelle qui sera proposée aux promeneurs sur une partie des Basses Vallées Angevines, des cadres qui leur permettront d’observer une partie du paysage ou de la faune.

Prochains ateliers d’upcycling : les 9 et 16 avril à Villevêque
Gratuit, ouvert à tous

L’avatar végétal

L’avatar végétal est une création plastique et paysagère : il s’agit pour les participants aux ateliers de concevoir des « petits » paysages dans le « grand » paysage afin d’éveiller l’intérêt des promeneurs. Ces œuvres éphémères se convertiront en étendard et synthèse des Basses Vallées Angevines.

Le samedi 26 mars, la Maison de l’Environnement propose au public de rencontrer l’artiste plasticienne et photographe Anne LANDAIS, qui animera ces ateliers.

Samedi 26 mars de 14h00 à 16h00 à la Maison de l’Environnement
Gratuit, ouvert à tous
Programme complet des ateliers en pièce jointe.

***

Les Basses Vallées Angevines : labellisées Natura 2000 et conventionnées RAMSAR

Au cœur de l’Anjou, ce vaste domaine est reconnu comme l’une des plus belles et plus riches régions naturelles humides d’Europe. Ces vallées, composées à 67 % de prairies, sont des zones d’alimentation, de halte migratoire et de nidification pour de nombreux oiseaux. Elles accueillent notamment la dernière population de râle des genêts viable à l’échelle nationale.

Le site est labellisé Natura 2000 et conventionné RAMSAR, au même titre qu’une trentaine d’autres sites en France tels que la Camargue ou le Mont Saint-Michel pour les plus célèbres.

Angers Loire Métropole et ses partenaires s’attachent donc à préserver et promouvoir ce patrimoine aussi exceptionnel que fragile. Un chemin de randonnée balisé de 100 km est par exemple praticable à pied et à vélo.

Photos des ateliers et des Basses Vallées Angevines (BVA) libres de droit HD en pièces jointes, crédit Th. Bonnet – Angers Loire Métropole.

Calendrier des ateliers ci-joint.


Share This