Imprimer

Dans le cadre d’Échappées d’art, la Ville d’Angers expose les sculptures « Les Dames d’Anjou » de Laure Duquesne. Trois d’entre elles ont été vandalisées début juillet. Les œuvres abîmées ont été restaurées. L’ensemble est de nouveau visible. Par mesure de précaution, la collectivité les a déplacées au Château d’Angers, dans la cour du logis Barrault (Musée des Beaux-Arts) et dans la cour de l’hôtel Pincé.

Depuis le 1er juillet, les huit sculptures composant l’ensemble Les Dames d’Anjou étaient exposées sur la voie publique, à Angers. Ces œuvres de Laure Duquesne représentent des femmes remarquables de l’histoire angevine. Elles étaient installées sur les bancs du centre-ville. Trois d’entre elles ont malheureusement été vandalisées. Les représentations de Georgette Boulestreau (promenade du Bout-du-Monde), Aliénor d’Aquitaine et Germaine Canonne (place du Ralliement) ont été remises en état avec l’aide de l’artiste angevine Laure Duquesne. Elles sont de nouveau exposées aux côtés de Yolande d’Aragon, Anne Dacier, Charlotte Blouin, Pétronille de Chemillé et Marie Talet.

« Des actes inacceptables »

« Ces actes malveillants sont inacceptables, indique Alain FOUQUET, Adjoint à la Culture et au Patrimoine. Et c’est d’autant plus dommage que le public avait accueilli favorablement ces œuvres. Nous avons décidé de remettre en état les sculptures de Laure Duquesne et de les exposer aux Angevins et touristes venus apprécier le parcours artistique urbain Échappées d’Art. Pour éviter la réitération de ces actes malveillants, nous avons déplacé les œuvres en des lieux préservés. »

Château, logis Barrault, hôtel Pincé

Les Dames d’Anjou sont désormais réparties comme suit :

Château d’Angers (2, promenade du Bout-du-Monde) :

  • Aliénor d’Aquitaine (dame rouge)
  • Yolande d’Aragon (dame à feuillage)
  • Anne Dacier (dame rouille)

Photo Ville d’Angers

Cour du logis Barrault (rue du Musée) :

  • Georgette Boulestreau (dame noire)
  • Charlotte Blouin (dame verte)

Photo Ville d’Angers

Cour de l’hôtel Pincé :

  • Pétronille de Chemillé (dame bleue)
  • Germaine Canonne (dame pétillante, noire et bulles dorées)
  • Marie Talet (dame grise argent)

Photo Ville d’Angers

Les sculptures Les Animaux de Jacques Tempereau sont quant à elles toujours exposées au jardin du Musée des Beaux-Arts.

Le PAL également de retour

Le Panneau artistique libre de la rue Franklin-Roosevelt a été dégradé avec acharnement en juin. Volé et abandonné, il a nécessité une importante réparation. Depuis la semaine dernière, il a été réinstallé à son emplacement initial, à proximité de la Poste centrale d’Angers.

porta. mattis quis, ante. quis ut lectus ultricies
Share This