Imprimer

« Vendredi 13 octobre, lors d’une réunion au Conseil départemental de Maine-et-Loire où je représentais la Ville d’Angers, j’ai pris connaissance des conclusions du rapport sur la sectorisation des collèges d’Angers.

Les deux mesures principales prévoient les fermetures simultanées du collège Jean-Lurçat, dans le quartier de Monplaisir, et du collège Jean-Vilar, dans le quartier de la Roseraie.

Ce scénario n’est pas crédible, il m’apparait même irréaliste.

Il semble que l’approche principale retenue par le cabinet qu’a mandaté le Département est une approche comptable. La Ville d’Angers ne peut l’accepter.

Il me parait nécessaire de rappeler que les deux collèges concernés par cette étude font partie du Réseau des établissements prioritaires et que l’un de ces établissements (Jean-Lurçat) est situé au cœur d’un quartier qui fait l’objet d’un renouvellement urbain.

La municipalité ne peut accepter de voir les quartiers les plus défavorisés de la ville d’Angers privés d’un service public d’éducation aussi majeur que celui mis en œuvre dans les collèges. »

Ahmed EL BAHRI
Adjoint au maire chargé de l’Éducation

 

Pièces jointes :

CP-Collèges.pdf
Share This