Imprimer

Ce jour, le squat dit « de la rue d’Orgemont » a été fermé pour des raisons de sécurité des personnes et de salubrité du site.

Par principe, la collectivité ne peut accepter des occupations illégales. L’octroi de logements sociaux obéit à des procédures rigoureuses et la priorité doit être donnée aux personnes qui respectent ces procédures.
C’est la raison pour laquelle la Ville a engagé dès le mois de décembre une procédure d’expulsion des bâtiments communaux de la rue d’Orgemont. Néanmoins, au regard de la situation humanitaire de certaines des personnes occupant le site, une tolérance pendant la période hivernale a été accordée.

Mais, ces derniers temps, la situation à l’intérieur des trois bâtiments s’est gravement détériorée, avec des comportements conflictuels et des dégradations sur les bâtiments, entrainant des risques importants pour la sécurité et la santé des personnes occupantes. Il y avait urgence à intervenir. La Ville a donc pris ses responsabilités pour mettre fin à l’insécurité et l’insalubrité du site.

Le logement et l’hébergement étant une compétence de l’Etat, le maire a demandé que les personnes soient prises en charge par la préfecture et que des solutions soient apportées à chaque situation au regard de leur situation individuelle.

Share This