Imprimer

Demain soir c’est le lancement du festival Cinémas d’Afrique. Rendez-vous à 20h00 pour la projection du film « La Mosquée » du réalisateur Daoud Aoulad-Syad, une farce autour de la croyance et de l’interprétation.

Cette soirée est le lancement de toute une semaine de débats, d’échanges, de projections qui permettent à chacun d’aller plus loin dans la découverte des cultures d’Afrique.
Une semaine nécessaire comme rempart au repli sur soi. Puisque au travers tous ces temps forts, le festival propose la connaissance, comme antidote à la peur, au rejet de l’autre.

Et puis c’est par la pratique, par la relation, par la collaboration entre personnes de toutes origines que l’association propose une alternative au etquot;choc des culturesetquot ;.
Depuis des mois, à l’association, des personnes de toutes confessions, de toutes générations, de pays différents se retrouvent régulièrement pour travailler ensemble à la préparation du festival. Des liens se tissent, des personnes apprennent à se connaître dans leurs différences, au quotidien.
Un festival qui prouve que la différence est source de richesse !
Tous ceux qui ont préparé le festival partagent un objectif : que le festival remplisse sa fonction, pleinement. Echanges, débats de qualité comme antidote à la peur de l’autre.

Le festival Cinémas d’Afrique se tient tous les deux ans à Angers, au printemps. Il présente une sélection de films inédits de tout le continent, du Cap en passant par Alger. Pour chaque film un représentant est invité, afin de permettre des temps d’échange avec le public.
Une semaine émaillée de festivités : ouverture et clôture au Centre de Congrès le mardi 12 et le samedi 16 avril, parade dans le centre ville d’Angers, repas convivial. Une semaine pour découvrir l’Afrique… depuis l’Afrique.

Share This