Imprimer

Comme le veut la tradition, la journée du dimanche marque la clôture du festival. Celle-ci sera rendue officielle lors de la cérémonie organisée à la fontaine du Quai Ligny à 19h00. Pendant 48h, les Angevins auront vibré au rythme de spectacles divers et variés.

Les événements du dimanche

Piknic Électronic, en partenariat avec le Chabada, dimanche de 13h30 à 18h, Promenade Yolande d’Aragon

Angers invite un festival pas comme les autres de Montréal, Piknic Électronik. Comme son nom l’indique, c’est un festival qui se déroule tous les dimanches de mai à septembre, à l’heure du pique-nique. Placé sous le signe de la convivialité, c’est un lieu de rassemblement dans un parc permettant de profiter d’une programmation de musique électronique de très grande qualité. Les Piknic Électronik sont un rendez-vous incontournable qui sait plaire à la fois aux adeptes et aux profanes du genre. Notre DJ international angevin Arno Gonzalez y ayant joué l’an passé, l’invitation est venue naturellement. La formule s’est exportée à Barcelone en 2012. Même pour un seul dimanche, Angers est maintenant sur la liste.

Ligne de Front, dimanche à la Piscine de la Baumette à 11h et au Tunnel de la Trémie à 15h

Paul Bloas, artiste peintre, colle ses géants de papier depuis plus de 20 ans sur les murs des villes d’Europe et d’ailleurs. Serge Teyy¬sot-Gay, guitariste et co-fondateur de Noir Désir, multiplie les expé-riences artistiques en solo ou en collaboration avec d’autres musi¬ciens, écrivains, poètes…

Amis de longue date, ces deux hommes ont imaginé Ligne de Front, un moment libre et inédit. Le temps d’une heure, le temps d’une création originale, Paul Bloas réalisera deux peintures en se nourris¬sant des riffs et larsens de guitare de Serge Teyssot-Gay, et récipro¬quement…

Pique-nique tradition, dimanche à midi, le long de la Maine

Cette année, nous vous convions à trois pique-niques. Celui en musique dit « Piknic Electronik », du côté de la promenade Yolande d’Aragon, avec la complicité du Chabada, et celui à la piscine de la Baumette, pour sa der des der en maillots de bain, ouverte à tous. Nous vous renvoyons aux pages 59 et 66 pour en apprendre plus. Et puis, il y a ce pique-nique qu’on dira « Tradition », car il s’agit bien de cela, sur les abords de la Maine, vous savez où. Imaginerait-on s’en passer ? Non. Chacun amène son crouchti, sa bouteille, sa verve, sa bonne blague et son casse-croûte. Tout le monde partage, entre amis, cousins et cousines, dans ces lieux calmes et sans voitures pour ce dimanche de festival. Bonne appétit ! Goûtez, testez, appréciez vos propres spécialités, dont celles de l’Ouest bien sûr. Que la douceur des parfums unisse les papilles, galvanise les mâchoires, célèbre avec talents et bonne humeur ce rendez-vous amical et fraternel. Il y passera un bagad et une batucada, une battle inédite de part et d’autre du pont de Verdun. Et quelques belles personnes paisibles.

Gens de l’Ouest

Une cinquantaine d’Angevins sont venus se faire tirer le portrait dans le studio ambulant. Chacun a amené ses propres racines, ou son idée de l’Ouest. Des USA à la Bretagne, du Pérou au Mexique, au Québec… Ils ont exprimé un souhait, et ils se sont retrouvés dans le décor, un paysage… de l’Ouest ! Jean-Michel Delage, de l’association APPPA, présente une vingtaine de photographies sur les murs qui longent la montée Saint-Maurice.

Cérémonie de clôture, dimanche à 19h, à la Fontaine du Quai Ligny

Tous les citoyens atlantes ont leurs passeports, les lois sont rédigées, chacun est formé à la culture du continent disparu… Avant de se séparer, la communauté de l’Atlantide se réunit une dernière fois pour prêter serment sur la constitution et dire au monde sa résolution. Une grande fête finale célèbre l’émergence du nouveau continent.

La cerise sur le gâteau

Comme une cerise sur le gâteau, Les Accroche-Cœurs vous gâtent… à l’heure où l’on démonte, où les festivaliers rentrent chez eux, où le soleil se couche sur l’édition 2013, voilà un spectacle surprise ! Comme une friandise, un pousse-café, un digestif… Mais vous n’en saurez pas plus. Pour le découvrir, il faudra être là.

Share This