Imprimer

La Ville d’Angers et, plus largement, la Région Pays de la Loire ambitionnent de se convertir en un pôle mondial incontournable en matière de développement économique de l’IoT etamp ; Manufacturing. La seconde visite de Gary SHAPIRO à Angers en moins d’un an témoigne autant de sa capacité que de son potentiel. Illustration de cette nouvelle donne, M. SHAPIRO était cette fois entouré de l’ensemble du conseil d’administration du CES (Consumer Electronics Shows) de Las Vegas venu s’inspirer du modèle angevin.

La Ville d’Angers a reçu lundi 24 octobre M. Gary SHAPIRO, créateur visionnaire du CES (Consumer Electronics Shows) de Las Vegas et PDG de la Consumer Technology Association (CTA, anciennement Consumer Electronics Association). M. SHAPIRO était accompagné pour l’occasion de l’ensemble du conseil d’administration du CES, un événement inédit en France.

« J’ai découvert l’ambition internationale d’un territoire, basée sur une conviction : l’électronique de l’IoT de demain ne suivra pas les modèles de production de masse partis en Asie » a déclaré Gary SHAPIRO. « En effet, l’IoT nécessite une production flexible et proche du marché. Il y a de la place pour une production européenne et française dans ce contexte. Elle se fera là où il y a les compétence et les ressources industrielles, à priori le Grand Ouest parait bien doté pour saisir cette formidable opportunité de marché. »

Durant le programme très complet de cette journée consacrée à l’écosystème IoT angevin, Christophe BECHU, Maire d’Angers et Président d’Angers Loire Métropole, et Gary SHAPIRO ont inauguré la « Gary Shapiro’s FrenchTech Events Room » au sein de la Cité de l’Objet Connecté.

« La délégation du CES est venue s’inspirer du modèle angevin qui laisse présager de la nouvelle donne en matière d’industrie et de production – ou de re-localisation – au cours des prochaines années » explique Christophe BECHU. « Angers French Tech est désormais le point d’entrée pour toutes les startup de l’industrie électronique du Grand Ouest capables de matérialiser leurs objets connectés ».

***

Le territoire ambitionne de devenir un pôle de référence mondiale pour la production d’objets connectés : une re-localisation annoncée de l’électronique de masse en France.

Une révolution en marche : plusieurs centaines de milliards d’objets seront connectés d’ici 2025. L’IoT touche tous les domaines de l’industrie et s’introduit chaque jour davantage dans les entreprises, chez les particuliers et au sein de notre environnement.

Cette révolution souterraine induit une nouvelle donne industrielle et technologique : la re-localisation de la production sur le territoire, re-localisation d’autant plus aisée que les compétences et le tissu industriel y sont d’ores-et-déjà représentés.

Angers, sa région et plus largement le Grand-Ouest possèdent en effet une alchimie précieuse entre un savoir-faire et un tissu industriel incomparables dans le domaine de l’électronique, un pôle universitaire reconnu en la matière, des acteurs de l’IoT présents sur la scène internationale et des clusters performants.

Les clés d’un succès, présent et futur, qui se retrouvent dans la labellisation French Tech etquot;IoT etamp ; Manufacturingetquot ;.

Share This