Imprimer

Dans le cadre de la thématique annuelle des sciences proposées par le réseau des Bibliothèques d’Angers, les bibliothèques du Lac-de-Maine et Nelson Mandela mettent en place un nouveau service, une grainothèque.

Qu’est-ce qu’une grainothèque ?

Une grainothèque est un service qui permet l’échange de graines de fleurs, fruits et légumes hors du système marchand. Ce service est basé sur le troc : on invite les utilisateurs à déposer des graines non issues du commerce et à repartir avec un sachet de graines déposé par un autre jardinier amateur.

A quoi ça sert ?
La grainothèque a pour mission de favoriser :
– la liberté d’échanger et de reproduire des graines ;
– l’entretien de la biodiversité ;
– la culture de semences adaptées au territoire.

Où ?
Deux bibliothèques municipales implantées au cœur de quartiers tournés vers la nature et l’environnement seront concernées par ce nouveau service : la bibliothèque du Lac-de-Maine et celle de Nelson Mandela.
L’association Graines de Troc et la Maison de l’Environnement sont partenaires de cette initiative.

Pour qui ?
Ce service sera accessible à tous et gratuitement pendant les horaires d’ouverture des deux bibliothèques.

Comment ça marche ?

Un appel aux dons de graines est lancé depuis le 24 janvier et jusqu’en mars 2017. Toute personne intéressée pourra déposer à la bibliothèque du Lac-de-Maine ou à celle de Nelson Mandela des graines (fleurs, fruits et légumes) issues de sa propre récolte.
Les sachets de graines seront placés dans une boîte au sein d’un espace dédié et mis librement à disposition du public dans les deux bibliothèques. Les usagers pourront alors déposer, prendre et/ou échanger des sachets de graines.

Pourquoi en bibliothèque ?
« Les bibliothèques ont pour objectif de fournir des ressources et des services pour répondre aux besoins des citoyens en matière d’information, d’éducation et de développement personnel », explique Christine BLIN, conseillère municipale déléguée aux Bibliothèques. « Ce sont des lieux idéaux pour se documenter sur le jardinage et les semences, mais également pour partager des savoirs faire. Le projet de la grainothèque s’inscrit dans cette dynamique ».

Ces deux grainothèques angevines permettront de :
– sensibiliser les usagers à la biodiversité ;
– créer du lien dans les deux quartiers concernés en favorisant l’échange et le partage ;
– valoriser la bibliothèque en tant que lieu de ressources ;
– offrir une autre image des bibliothèques, qui proposent d’autres services que le prêt de livre ;
– attirer un nouveau public.

Share This