Imprimer

Mardi 6 février 2018, Jean-François CAILLAT a été élu Président du Conseil de développement Loire Angers. L’élection s’est déroulée lors de l’assemblée d’installation de cette nouvelle instance de concertation commune aux intercommunalités Loire Layon Aubance, Anjou Loir et Sarthe et Angers Loire Métropole.

Les trois intercommunalités composant le pôle métropolitain Loire Angers (les communautés de communes Loire Layon Aubance et Anjou Loir et Sarthe et la communauté urbaine Angers Loire Métropole) ont décidé de se doter d’une instance de concertation partagée : le Conseil de développement Loire Angers. Il a succédé au Conseil de développement de la région d’Angers en 2017.
Mardi 6 février, lors de l’assemblée d’installation, les membres titulaires ont élu leur président. Il s’agit de Jean-François CAILLAT, retraité de la fonction publique hospitalière depuis février 2017.

« Au nom des élus d’Angers Loire Métropole, je tiens à féliciter Jean-François CAILLAT pour son élection à la tête de cette nouvelle instance. Nous avons eu l’occasion de travailler avec lui lorsqu’il siégeait au Conseil de développement de la région d’Angers et d’apprécier la qualité de ses propositions », indique Christophe BÉCHU, Président d’Angers Loire Métropole.

Biographie
Âgé de 66 ans, Jean-François CAILLAT est retraité de la fonction publique hospitalière depuis février 2017. Il a notamment occupé les fonctions de Directeur général adjoint du CHU d’Angers à partir de 1999 et celle de Directeur général par intérim en 2003 et 2011.
Marié et père de 3 enfants, il réside à Briollay, sur le territoire d’Angers Loire Métropole. Il a été membre du Conseil de développement de la région d’Angers de 2002 à 2017, où il a animé les travaux de plusieurs commissions.
Le mardi 6 février 2018, il est élu Président du Conseil de développement Loire Angers.

Le Conseil de développement Loire Angers en bref
Le Conseil de développement Loire Angers permet à des femmes et des hommes, investis dans la vie locale et sans mandat d’élus, de débattre, s’informer et apporter leur point de vue sur les défis à relever et les projets à conduire pour développer durablement le territoire et améliorer la vie quotidienne des habitants. Cette instance peut faire l’objet d’une saisine des élus du territoire ou s’autosaisir d’un dossier.
Il est composé de 122 membres issus de la société civile : 108 organismes représentés et 14 personnes qualifiées.

Photos copyright obligatoire : Thierry BONNET / Ville d’Angers

Phasellus et, id Aenean fringilla tristique vel, ut Donec Nullam mattis ante.
Share This