Imprimer

Après le succès de la première édition, les Journées Maliennes reviennent du 15 au 18 mars 2017. Durant quatre jours, la Ville d’Angers en partenariat avec les associations locales engagées en faveur de la coopération avec le Mali proposeront de nombreux évènements, notamment en matière de musique, d’arts picturaux, de poésie, de sport ou encore de gastronomie. L’occasion pour les petits et grands de (re)découvrir la richesse et la profondeur des liens qui unissent Angers à Bamako depuis près de 43 ans. Cette 2e édition, qui mettra l’environnement à l’honneur, s’articule autour du renforcement de la coopération décentralisée entre les deux villes, dont la réouverture de la Maison du Partenariat est la dernière illustration.

Une coopération renforcée

Depuis novembre 2016, cinq missions techniques municipales ont été organisées à Bamako dans les champs du bâtiment, de l’éducation/enfance, de la culture, de la santé publique, des sports et loisirs et de l’environnement.

Les 20 ans de la Maison du Partenariat

Dans le cadre du développement de sa politique à l’international, la Ville a mis en place dès 1997 un outil d’appui à la coopération avec le Mali : la Maison du Partenariat Angers Bamako (MPAB). La MPAB ne présentant plus les garanties de sécurité suffisantes au regard du contexte local, la Ville d’Angers a pris la décision au printemps 2015 de réaliser d’importants travaux de sécurisation.

La MPAB a rouvert ses portes début 2017 et un nouveau Directeur, Nicolas BOUCAULT, a pris ses fonctions depuis le 1er février. Dès sa réouverture, la Maison a régulièrement affiché complet et son activité demeure débordante. Outre les acteurs angevins de la coopération Angers-Bamako, cette maison accueille désormais d’autres coopérants, avec lesquels des projets communs sont envisagés. A noter enfin que chaque semaine des cours de bambara et de français sont dispensés par l’Institut Français du Mali dans une nouvelle salle de réunion, récemment aménagée.

Les questions environnementales à l’honneur le 17 mars à Terra Botanica

Dans le cadre des Journées Maliennes, une réunion décentralisée du groupe-pays Mali se tiendra à Terra Botanica le vendredi 17 mars au matin, en présence de représentants de l’Ambassade du Mali en France, d’une importante délégation malienne (composée notamment de représentants de la Mairie du District et des 6 nouveaux maires des communes de Bamako), du Président de l’Association des Maires du Mali, ainsi que de plusieurs collectivités françaises. Une table ronde sur la situation environnementale au Mali et l’implication des coopérants français sera organisée : la Ville d’Angers a en effet initié une réflexion avec d’autres villes jumelles de Bamako sur l’opportunité de mutualiser des moyens humains et financiers pour mener à bien des projets plus structurants dans le domaine de l’environnement.
A cette occasion, un représentant de l’Agence Française de Développement fera part des aides dont les collectivités territoriales peuvent désormais bénéficier pour leurs projets de coopération.

Toujours au Centre d’Affaires Terra Botanica, une conférence ouverte, tout public, aura lieu à partir de 14h30. Ce sera l’occasion pour les Angevins de prendre connaissance des actions menées par la Ville d’Angers dans le domaine de l’environnement et, plus particulièrement, du traitement des déchets.

Les temps forts du festival

Mercredi 15 mars : un après-midi jeune public
Aux couleurs du Mali, un après-midi sera consacré à des animations et des festivités à destination du jeune public. Dès 13h30, la salle de sport Jean Bouin accueillera un après-midi récréatif pour expérimenter divers sports – comme la danse africaine – partager quelques expériences ludiques – dont un quiz géant sur le Mali – ou encore faire le point sur la mixité filles-garçons dans le domaine des loisirs. Pour les 10-15 ans, un atelier percussions africaines est proposé à la Maison de quartier des Hauts de Saint Aubin tandis que le Grand Théâtre accueillera Assetou Diabaté, un spectacle jeune public à 18h.
Inscriptions et renseignements au 02 41 05 40 31

Vendredi 17 mars : Fatoumata Diawara
Après avoir accueilli lors de la 1ère édition le célèbre duo Amadou et Mariam, le théâtre Le Quai accueillera cette année Fatoumata DIAWARA, à la fois chanteuse, comédienne, et auteur-compositrice-interprète.
Le Quai – T900 // 20h30
12 €, 10 € (moins de 18 ans) – tarifs préférentiels « Journées Maliennes » dans la limite des places disponibles.
Réservations, billetterie Grand Théâtre : 02 41 24 16 40

Samedi 18 mars : La culture malienne à l’honneur
Les associations maliennes locales ont participé à la programmation de cette journée de clôture. Au programme de ce samedi placé sous le signe la découverte et de la convivialité, de nombreuses animations, spectacles et concerts sont organisés avec de nombreuses associations œuvrant en faveur de la coopération Angers-Bamako.

Une séance de dédicace avec Marilou ROBILLARD, musicienne, comédienne et auteur de l’ouvrage « Pourquoi Yassa ? » paru aux éditions l’Harmattan Jeunesse en août 2016, est également prévue. L’ouvrage perce le mystère du fameux rite Moriba Yassa et dévoile ainsi tout un pan de la culture africaine. Très bien accueilli par le public français, il est par ailleurs déjà exploité au Mali où il est utilisé comme support thérapeutique (auprès de personnes ayant des troubles de mémoire) et comme support d’apprentissage des langues dans le milieu scolaire.

Dans le cadre de l’atelier « Bamako » mené à l’occasion des Temps d’Activités Périscolaires, une trentaine d’enfants de l’école élémentaire Joseph Cussonneau proposeront défilé de tenues maliennes, chants en bambara et présentation d’instruments africains. Entrepris déjà depuis 2 ans par la direction Education-Enfance, l’atelier « Bamako » propose la correspondance entre des écoles d’Angers, des CLAEC (centre de lecture et d’animations enfantines) et des écoles Bamakoises. A travers la rédaction de lettres, de cartes postales, l’apprentissage de chansons, la pratique d’arts plastiques et la mise en place de visioconférences, est donnée aux enfants la possibilité d’une correspondance active et la découverte d’une autre culture. Ce projet est développé en partenariat avec l’association Fasso Dewn. Prochainement, se seront 6 écoles angevines qui vivront cette correspondance.
Greniers Saint-Jean – Place du Tertre Saint-Laurent – de 14h à minuit

Samedi 18 mars : Cheick Tidiane Seck
Un véritable pivot de la scène malienne contemporaine et une figure légendaire de la world fusion.
La culture malienne est à l’honneur
Greniers Saint-Jean – Place du Tertre Saint-Laurent / 22h

Programme en pièce jointe

Pièces jointes :

ogramme_journees_maliennes.pdf
Share This