Imprimer

La bibliothèque municipale d’Angers concentre une importante collection d’archives du sculpteur Pierre-Jean David d’Angers. Le mardi 26 juin 2018, les échanges épistolaires entre David d’Angers (1788-1856) et Louis Pavie (1782-1859) ont été mis en vente. L’État a fait valoir son droit de préemption en faveur de la Ville d’Angers. Plus de 560 pages manuscrites et 48 lettres complètent ainsi le fonds documentaire consacré à David d’Angers.

Les commissaires-priseurs Mes Chauviré et Courant ont mis en vente un ensemble homogène d’archives et de lettres du sculpteur Pierre-Jean David d’Angers le 26 juin 2018 à l’hôtel des ventes du Maine. Cet ensemble, divisé en 23 lots, a été préempté par l’État en faveur de la Ville d’Angers. La bibliothèque municipale va recevoir prochainement les documents acquis. Ils complètent un fonds documentaire remarquable sur David d’Angers et son œuvre.

Une collection sans égale

« La collection David d’Angers de la bibliothèque municipale s’enrichit régulièrement depuis 1930 grâce à des achats ou des dons, détaille Alain Fouquet, Adjoint à la Culture et au Patrimoine. Angers conserve précieusement la plus importante collection publique d’archives de David d’Angers. » A ce jour, elle regroupe quelque 1 300 lettres et de nombreux essais manuscrits.

En parallèle, la bibliothèque conserve un fonds documentaire relatif à Louis Pavie, imprimeur et maire-adjoint d’Angers, et ses fils : Victor Pavie, imprimeur, et Théodore Pavie, professeur de sanskrit au Collège de France.

« La correspondance fournit de précieux indices biographiques sur David d’Angers, souligne Christine Blin, conseillère déléguée aux Bibliothèques. Elle nous renseigne sur les aspects financiers et chronologiques de la réalisation de plusieurs de ses œuvres, comme le fronton du Panthéon ou la statue du Roi René. »

Les nouvelles acquisitions

  • 21 essais sur l’art, récits de voyages et réflexions politiques ou artistiques écrits par David d’Angers et offerts à Louis Pavie, soit plus de 560 pages manuscrites.
  • 48 lettres inédites adressées par David d’Angers (23 lettres), par son épouse (22 lettres) ou par leur fils Robert (3 lettres) à Louis Pavie et à son fils Victor.

Prochainement numérisée

Chaque pièce du fonds sera décrite cet été sur le catalogue en ligne de la bibliothèque municipale d’Angers. Elles seront numérisées d’ici la fin de l’année.

Plusieurs universitaires et chercheurs sont dans l’attente d’accéder à ces textes inédits.

L’État sollicité pour financer cette opération de 21 000 €

Pour financer cette acquisition de 21 000 € (soit 25 620 € en comprenant les frais), la Ville d’Angers sollicite le soutien de l’État au titre des Acquisitions patrimoniales d’intérêt national ainsi que le Fonds régional d’acquisition des bibliothèques (Frab).

Share This