Imprimer

Cet été à Monplaisir, douze jeunes réunis en coopérative jeunesse de services proposeront aux habitants et aux entreprises différents services comme le lavage de voitures, le nettoyage des jardins, la peinture d’une cage d’escalier, etc.

Nées au Québec il y a une vingtaine d’années, les Coopératives Jeunesse de Services (CJS) ont pour objectif de sensibiliser les jeunes au monde de l’entreprise et à l’esprit coopératif.
Cet été, deux coopératives jeunesse de services sont mises en place dans les quartiers de Monplaisir à Angers et Grand-Bellevue à Trélazé
.

Accompagnés par deux animateurs, deux groupes de 12 à 15 jeunes, âgés de 16 à 25 ans, apprennent à faire vivre une entreprise coopérative. Ils doivent notamment proposer leurs services à la population et aux acteurs du territoire, prendre des décisions collectivement, définir une stratégie commerciale, gérer l’entreprise et décider de l’affectation des résultats…
L’opérateur de cette initiative est Coup de Pouce 49 (CDP49) qui a expérimenté la première CJS sur notre territoire à Trélazé en 2014, puis a développé une seconde CJS à Monplaisir à partir de l’été 2016.

Cette année : 4e CJS sur Trélazé, 2e sur Monplaisir.

L’initiative fait partie du plan d’actions de la Fabrique à entreprendre sous l’axe de la sensibilisation et de l’éducation à l’entrepreneuriat (en savoir plus sur la Fabrique à entreprendre, page 2). La Fabrique à entreprendre a permis de sécuriser le financement des CJS pour une durée de 3 ans.

Le 4 juillet, le lancement de l’opération s’est déroulé à Monplaisir. A Trélazé, un temps d’échange aura lieu le 7 juillet.

Sur chacun des deux quartiers, un partenariat local a été mis en place en amont avec des entreprises, des structures et même des habitants intéressés par l’initiative ou susceptibles de l’être par les services proposés. On trouve notamment les partenaires suivants :
•    CDP 49
•    Aldev
•    les services des deux villes
•    La Mission Locale Angevine (MLA)
•    les acteurs jeunesse et maisons de quartier des territoires,
•    les banques, qui interviennent sur l’éducation financière (Crédit Mutuel à Trélazé et Caisse d’Epargne à Monplaisir),
•    Immobilière Podeliha, apporteur d’affaires
•    des entreprises locales « apporteuses » d’affaires et qui ouvrent leur porte pour des visites : Scania, Leroy Merlin, la Sadel, etc.
•    des habitants qui ont pris l’habitude de faire appel aux services de la coopérative jeunesse de services.

En savoir + sur la Fabrique à entreprendre

La Fabrique à entreprendre regroupe l’ensemble des actions mises en œuvre par la collectivité et ses partenaires sur Angers Loire Métropole en faveur de l’entrepreneuriat dans les quartiers prioritaires : à Angers, Belle-Beille, Monplaisir, La Roseraie, le secteur Bédier – Beauval – Morellerie, les Hauts-de-Saint-Aubin, Grand-Pigeon, le secteur Savary et, à Trélazé, le quartier Grand-Bellevue.
La Fabrique à entreprendre déploie son offre de services à partir de trois « lieux totem » situé à Belle-Beille, Monplaisir et Grand-Bellevue. Disposant de bureaux et de salles de réunion, ces sites sont le point d’entrée pour tout créateur d’entreprise. Ils sont des lieux d’informations, d’orientation et d’animation.
Aldev assure la coordination du dispositif. Les multiples actions sont mises en œuvre par les partenaires de la collectivité en matière d’accompagnement à la création d’activité : la BGE, CDP 49, l’ADIE, le FONDES, la MCTE et les chambres consulaires.
La Fabrique à entreprendre est un dispositif développé par la Caisse des dépôts et financé par : Angers Loire Métropole, la Caisse des dépôts, l’Etat, le Département et des financeurs privés (Engie).

Plus d’infos sur www.angers-developpement.com/fabrique-entreprendre

Communiqué de presse

Contact presse :
Emilie Coutand,
chargée de mission économie emploi – politique de la Ville
02 52 57 01 51
ecoutand@angers-developpement.com

Pièces jointes :

cp_coop_jeunesse.pdf
Share This