Imprimer

La finale du Grand Prix d’Orgue Jean-Louis Florentz 2013 organisé depuis 11 ans par le Printemps des Orgues et parrainé par la Ville d’Angers, s’est déroulée dimanche après-midi à la Cathédrale d’Angers. C’est Benjamin Pras, jeune organiste de 24 ans qui a remporté le prix.

Quatre finalistes issus des conservatoires de Bordeaux, Paris, Strasbourg et de l’Université des Arts de Tokyo ont interprété dimanche après-midi sur le Grand Orgue de la Cathédrale d’Angers le 2ème mouvement de Sonate 1 de Jean-Pierre LEGUAY ainsi qu’un programme libre de 20 minutes. C’est Benjamin Pras, lauréat du Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Paris et actuellement élève en niveau excellence au CRR de Rueil-Malmaison qui a remporté le Grand Prix d’Orgue Jean-Louis Florentz 2013, ayant parfaitement convaincu le Jury lors des deux épreuves organisées à Beaufort-en-vallée et à Angers. Ce jeune lauréat, à peine âgé de 24 ans, n’en est qu’au tout début de sa carrière. La proclamation des résultats a eu lieu dans le salon d’honneur de la Ville d’Angers en présence de Monique Ramognino, adjointe à la Culture, de l’ensemble des membres du Jury et d’une partie des auditeurs de la finale.

La jeunesse des candidats, leur nombre et la haute qualité de leurs prestations témoignent de la vitalité du monde de l’Orgue et de son rang dans la vie musicale française. Le festival Le Printemps des Orgues, initiateur de ce prix et acteur depuis 21 ans de la promotion des 108 orgues de l’Anjou, s’inscrit dans cet élan.


Share This