Imprimer

« Même s’il ne s’agit que d’une confirmation, c’est avec une immense joie que nous avons appris qu’Angers et son territoire étaient désormais officiellement labellisés « French Tech ».
François Hollande l’avait annoncé lors de son discours inaugural de la Cité de l’objet connecté, le 12 juin. Axelle Lemaire, secrétaire d’état chargée du numérique, l’a confirmé cette nuit à New-York.

Angers et son écosystème numérique appartiennent désormais au club très prisé des agglomérations françaises les plus en pointe en la matière. Non seulement Angers et son agglomération sont labellisées mais notre territoire est particulièrement reconnu pour ses avancées en matière d’industrie technologique. En effet, Angers est désormais clairement désignée comme « LA » référence nationale de l’Internet des objets (IoT). L’arrivée de la Cité de l’objet connecté a donc bel et bien été un élément déclencheur de cette labellisation.

A l’occasion de cette officialisation, je tiens à saluer une nouvelle fois l’extraordinaire mobilisation de tous les acteurs de la filière et, plus largement, de l’ensemble des forces vives de notre territoire. Ils ont permis de monter le dossier de candidature en un temps record autour notamment de Michel Perrinet.

Cette mobilisation n’est pas étrangère à notre victoire finale. Elle montre aussi la forte capacité de réactivité et d’adaptabilité de nos forces économiques. C’est un signe extrêmement encourageant pour la suite de l’aventure.

Concrètement, ce label « French Tech » ouvre à nos entreprises numériques des horizons nouveaux. Grâce à lui, nos start-up auront accès à des services innovants. Elles trouveront plus facilement des financements dont elles sont très demandeuses pour leur développement. Enfin, elles seront connectées à des réseaux extrêmement utiles notamment en matière de conquête de marchés à l’international.

Pour terminer, ce label très convoité est une excellente nouvelle pour tout notre territoire et ses habitants. C’est un outil supplémentaire pour notre rayonnement, pour « aider à placer Angers sur la carte ». Avec la labellisation spécifique « Internet des objets », c’est aussi une promesse de voir notre industrie électronique renforcer ses positions et dont créer de nouveaux emplois industriels dans notre région. En conclusion, ce label profitera bien à tous les Angevins. »

Christophe BECHU,
Président d’Angers Loire Métropole

Qu’est-ce que la French Tech ?
La « French Tech » désigne tous ceux qui travaillent dans ou pour les start-up françaises en France ou à l’étranger. Les entrepreneurs en premier lieu, mais aussi les investisseurs, ingénieurs, designers, développeurs, grands groupes, associations, medias, opérateurs publics, instituts de recherche… qui s’engagent pour la croissance des start-up d’une part et leur rayonnement international d’autre part.

Une initiative de l’Etat
Convaincu qu’il faut favoriser en France l’émergence de start-up à succès pour générer de la valeur économique et des emplois, le Gouvernement a créé l’Initiative French Tech fin 2013. Sa philosophie : s’appuyer sur les initiatives des membres de la French Tech eux-mêmes, mettre en valeur ce qui existe déjà, et créer un effet boule de neige. L’initiative French Tech ce n’est pas l’Etat qui encadre, c’est l’Etat qui soutient. C’est une ambition partagée, impulsée par l’Etat mais portée et construite avec tous les acteurs.

L’initiative French Tech se donne aussi un objectif transversal : renforcer la lisibilité et la cohérence des actions publiques en faveur des startups. Elle ne crée pas de nouvelle organisation ni de nouvel outil public, mais elle est portée par une petite équipe, la Mission French Tech, qui travaille en lien serré avec les Directions des Ministères de l’économie et des finances (Direction générale des entreprises, Direction générale du trésor), des Affaires Etrangères et avec le Commissariat Général à l’Investissement. Ses partenaires, les piliers de l’initiative, sont les opérateurs nationaux, qui, sous la bannière commune « French Tech » coordonnent leurs actions en faveur des startups : la Caisse des dépôts, Bpifrance et Business France.

Les financements de l’Initiative French Tech dédiés aux accélérateurs (200M€) et à l’attractivité internationale (15M€) s’inscrivent dans le Programme d’investissements d’avenir. Dans ce cadre, l’opérateur est la Caisse des dépôts qui s’appuie sur Bpifrance pour l’investissement dans les accélérateurs et sur Business France pour les investissements internationaux pour la promotion internationale.

Quels bénéfices un territoire peut-il attendre du label etquot;French Techetquot ; ?
Au niveau national :
Reconnaissance et visibilité

•Une reconnaissance nationale de la dynamique autour des start-up de l’écosystème labellisé. Une visibilité et la promotion des écosystèmes au niveau national à travers les outils de communication de la Mission French Tech.
•La possibilité d’utiliser la marque Métropole French Tech, pour mieux identifier et promouvoir son écosystème.

Mise en réseau et coordination
La mise en réseaux des différents écosystèmes labellisés pour constituer un collectif national autour de Paris et l’écosystème francilien : partage d’expériences, circulation et partages d’informations, échange des meilleures pratiques, amplification des opportunités de collaborations etquot;businessetquot ;.
Un rôle d’accompagnement et de leadership de la Mission de la French Tech et de ses partenaires fondateurs auprès de l’ensemble de l’écosystème français, dans une logique de co-construction.

Des bénéfices pour les start-up de l’écosystème labellisé :
•la reconnaissance de son écosystème local,
•pour certaines, un accès facilité aux offres de Bpifrance, Ubifrance…
•pour les entreprises en très forte croissance répondant aux critères : l’accès au Pass French Tech, actuellement en cours d’expérimentation,
•un accès au lieu de ralliement de la French Tech à la Halle Freyssinet à Paris, dans le cadre de l’offre de la Caisse des Dépôts.

Au niveau international :
La promotion des start-up emblématiques des Métropoles French Tech auprès des organisateurs publics ou privés lors d’opérations d’attractivité et de représentation de la French Tech à l’international.
Dans le cadre d’actions de promotion de la French Tech à l’international, des retombées au bénéfice du collectif : réputation de la scène tech française à l’international, contacts avec des acteurs internationaux (investisseurs, influenceurs, media, …), …
La possibilité de bénéficier du French Tech Ticket : pack d’accueil pour des entrepreneurs étrangers souhaitant développer un projet de start-up en France.
La labellisation ne donne pas lieu à une contrepartie financière.

Source site lafrenchtech.com


Share This