Imprimer

Les 7, 8 et 9 septembre prochain, une fois encore, la Ville d’Angers s’habillera pour accueillir dans son cœur les artistes de rue, de cirque et de toutes les disciplines dans le cadre du Festival annuel de théâtre de rue Les Accroche-Cœurs. Evènement avant tout participatif, l’organisation de ce festival ne serait possible sans la contribution active des habitants de la ville. Ainsi, les biens nommés « projets habitants » ont lieu chaque année en amont du festival. Ateliers d’arts plastiques, figuration dans les spectacles, installation dans la ville, les habitants d’Angers s’investissent pour rendre la fête plus belle.

Cette année, les organisateurs ont repensé plus largement la notion d’habitants.Située en plein cœur de la cité, la Maison d’Arrêt d’Angers abrite également des personnes disponibles et envieuses de participer aux actions culturelles de la ville. Les détenus de la Maison d’Arrêt d’Angers ont donc également été à pied d’œuvre. Depuis fin juillet, sont intervenus (ou interviendront) auprès des détenus le collectif d’artistes plasticiens Tout l’toutim, l’association Cinéma Parlant et la compagnie Crapaud Théâtre dans le cadre d’ateliers afin de les faire participer à la conception de la scénographie du festival et à la réalisation d’un court métrage. Fabrication de décors ou d’objets, écriture, tournage, montage, les détenus ont pu bénéficier d’un encadrement et de conseils professionnels et ainsi, apporter leur pierre à l’édifice de cette grande fête populaire.

A l’issue de ces ateliers, les organisateurs ont souhaité convier les détenus aux installations préalables à la manifestation. Le 21 août dernier, le Juge de l’Application des Peines a ainsi accordé des autorisations de sortie pour trois détenus. Deux détenus pourront ainsi rejoindre le groupe d’habitants angevins lors de l’installation de la scénographie. Un détenu pourra également participer au tournage d’un court métrage.

Au total, pas moins de 56 détenus ont pu ou pourront participer au festival des Accroche-Cœurs. Le 6 septembre, en prélude aux Accroche-Cœurs, sera projeté à la Maison d’Arrêt d’Angers le court métrage réalisé en lien avec Cinéma Parlant, les habitants et les détenus, suivi du film Sound of Noise, l’enquête policière musicale d’Ola Simonsson et de Johannes Stjarne Nilsson. Le 10 septembre, en aval de la manifestation, la compagnie Crapaud théâtre jouera son spectacle Peach dans la cour de promenade de la Maison d’Arrêt d’Angers.

Pour rendre cette action possible, la Ville d’Angers, Acqua Viva Production, le Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation 49 et la Fédération des Œuvres Laïques 49 collaborent ensemble depuis un an, en lien étroit avec la Maison d’Arrêt d’Angers.

Share This