Imprimer

L’Hôpital Saint-Nicolas, site remarquable du patrimoine angevin, s’enrichit d’un nouvel édifice pour l’accueil des personnes âgées, les Jardins de la Doutre. Ce bâtiment intelligent combine les dernières avancées en matière d’architecture médicale et d’éco-construction. L’édifice est inauguré ce mercredi 19 juin, mais les 45 résidents se sont installés en décembre 2012 dans ces locaux pensés pour un accueil spécifique des personnes âgées, notamment atteintes d’Alzheimer ou des maladies apparentées. Les premiers bilans réalisés avec les familles en témoignent : une qualité de vie indéniable est offerte à leurs proches. etquot;Cette réalisation est emblématique de la qualité de service qu’aujourd’hui nous devrions sans exception offrir à nos aînés parmi les plus fragilesetquot ; aime à rappeler Yann Bubien, directeur de l’hôpital Saint-Nicolas et directeur général du CHU d’Angers.

Ce bâtiment moderne se partage sur deux niveaux. Au rez-de-chaussée, deux unités symétriques de 14 chambres chacune s’organisent selon une architecture adaptée à la prise en charge de personnes atteintes de maladies Alzheimer ou apparentées. Si la qualité de l’accueil que réserve l’hôpital Saint-Nicolas à ces patients est depuis longtemps reconnue, celle-ci se voit encore renforcée par les nouvelles possibilités offertes par les Jardins de la Doutre. Le rez-de-chaussée est composé de deux cantous. Ce mot occitan signifie le etquot;coin du feuetquot ; puis, par extension, le etquot;chez-soietquot ; ; et c’est bien l’esprit donné à ce vaste lieu de vie, propice à la déambulation et aux activités de groupe. Pour la sécurité des résidents, chaque cantou fonctionne comme une unité fermée.

L’étage supérieur comprend 17 chambres individuelles avec une terrasse personnalisée. Si l’attention aux performances écologiques a été portée pour l’intégralité du bâtiment, elle se manifeste particulièrement à cet étage par trois patios vitrés, conçus comme de véritables puits de lumière et de chaleur, et deux terrasses végétalisées (photo). Ces dernières permettent une meilleure rétention des eaux pluviales, une meilleure isolation phonique et enfin, une bonne maîtrise des fluctuations de températures.

Les Jardins de la Doutre viennent compléter l’expertise et la compétence de l’Hôpital Saint-Nicolas dans la mise en œuvre de thérapies non médicamenteuses. Sur ce point, deux espaces etquot;bien-êtreetquot ; font la particularité de ce bâtiment. Dans des locaux conçus spécialement pour accueillir des soins doux, avec du personnel formé, les résidents pourront par exemple bénéficier de séances de balnéothérapie, d’aromathérapie, de toucher-massage relaxant, de soins socio-esthétiques… Pour atténuer les crispations physiques propres aux pathologies de certains résidents, les équipes soignantes ont réalisé un important travail autour des jeux de lumières et de musique.

Avec la nouvelle résidence Les Jardins de la Doutre, l’Hôpital Saint-Nicolas se distingue par l’approche novatrice qu’il propose aux Angevins pour l’accueil de leurs aînés.
C’est cette réalisation exemplaire qu’inaugurent, en présence des résidents et du personnel, le 19 juin les élus locaux et financeurs parmi lesquels Marie-Sophie Desaulle, Directrice de l’ARS, Frédéric Beatse, Maire de la Ville d’Angers, Christophe Béchu, Président du Conseil général, Anne-Marie Prinet du Conseil régional accompagnés de Yann Bubien, du Docteur Hanane Besselièvre, respectivement Directeur et Présidente de la Commission Médicale d’Etablissement de l’Hôpital, et des architectes Evelyne Rocheteau et Eric Saillard.

Contacts presse
. Christine Pesce – Directrice adjointe de l’Hôpital Saint-Nicolas
tel. 02 41 73 42 00 – cpesce@hlmr-stnicolas-angers.fr

. Anita Rénier – Chef du service communication du CHU d’Angers
Tel. 02 4135 53 33 – anrenier@chu-angers.fr

Share This