Imprimer

Dans le cadre du développement des déplacements sur leur territoire et dans leur recherche constante d’améliorer la qualité de l’environnement, Angers Loire Métropole et Nantes Métropole ont mis en commun leur force pour effectuer un groupement de commande afin d’acquérir des bus hybrides. Ces bus ont été réceptionnés hier chez le constructeur Heuliez Bus, à Mauléon dans les Deux-Sèvres, par les deux collectivités.

Une commande groupée Angers Loire Métropole – Nantes Métropole

L’achat groupé des véhicules est une vraie valeur-ajoutée pour les collectivités. Concrètement, il leur permet de :
• favoriser les échanges techniques entre les réseaux afin de faciliter la maintenance et d’assurer une meilleure évaluation des véhicules
• valoriser une initiative commune entre deux collectivités majeures des Pays de la Loire et ouvrir la région à de nouvelles mutualisations dans l’avenir.
• augmenter le nombre de véhicules commandés auprès des constructeurs
• disposer d’un certain poids dans les négociations, le suivi des livraisons, de la garantie et de l’après-vente, s’agissant d’une filière émergente

Angers Loire Métropole et Nantes Métropole ont ainsi décidé de se lancer dans un groupement de commande de 5 bus hybrides articulés, deux pour Angers et trois pour Nantes.
Fruit d’un premier travail mené dans le cadre d’un projet européen consacrée à l’étude des conditions de réussite d’achat groupé de bus propres à l’échelle européenne (projet EIE COMPRO), cette commande mutualisée constitue aujourd’hui une première sur le territoire ligérien.

L’acquisition de ces véhicules présente un surcoût de l’ordre de 30 à 50 % du prix du véhicule classique. Un bus articulé classique coûte 340 000€ HT, il faut donc ajouter de 100 000 à 150 000€ HT pour la partie « hybride ». Dans ce cadre, les deux métropoles ont fait appel au soutien de l’ADEME.

Des collectivités engagées dans la réduction de l’impact environnemental des transports

Angers Loire Métropole et Nantes Métropole sont impliquées depuis longtemps dans le développement d’une politique forte en matière d’environnement. Le parc de bus de la collectivité angevine fonctionne actuellement à 100 % au gazole, celui de la collectivité nantaise à 80 % au gaz naturel. L’évolution des coûts du gazole et du gaz, la dépendance énergétique et la nécessité de minimiser l’impact des transports sur l’environnement incitent à s’interroger sur l’avenir du parc de bus et son ouverture vers d’autres filières plus économes.

La filière hybride (diesel/électrique) apparaît aujourd’hui comme une réponse éprouvée. Elle présente de nombreux avantages. Elle répond aux objectifs environnementaux de réduction des consommations de carburants et de bruit, notamment au démarrage en station. Les véhicules proposent un niveau de confort supérieur pour la conduite et pour les usagers : des démarrages et arrêts en douceur. Elle permet de développer les compétences en électricité des équipes de maintenance du réseau, complémentaires à celles exigées par le tramway. Enfin, les véhicules hybrides pourraient être compatibles avec les biocarburants…

Le choix d’Angers Loire Métropole et de Nantes Métropole d’acquérir des véhicules en petite quantité est un choix pragmatique qui permet d’expérimenter cette motorisation hybride et de définir les conditions dans lesquelles elle sera la plus adaptée. Avec des essais sur différentes lignes, dans différentes configurations urbaines (arrêts plus ou moins fréquents, vitesses variables), le retour d’expérience permettra aux deux collectivités de définir une nouvelle politique de renouvellement et de développement de leurs bus dans les prochaines années.
Ces premiers bus hybrides circuleront sur les deux agglomérations début 2013, année durant laquelle Nantes sera la Capitale verte de l’Europe !

Qu’est ce qu’un bus « hybride » ?

Un bus hybride diesel-électrique est un bus qui utilise à la fois l’énergie électrique et l’énergie thermique. Dans le cas des bus angevins et nantais, c’est la solution dite « hybride en série » qui a été retenue. Dans ce cas il n’y a qu’une chaine de traction électrique qui est alimentée par un moteur thermique et par l’électricité stockée dans une batterie Lithium-Ion. En particulier le bus stocke dans ces batteries l’énergie qu’il récupère lors du freinage. L’énergie électrique est notamment utilisée en complément de l’énergie thermique lors des phases d’accélération. Par ailleurs un dispositif dit « stop and stard » permet de couper le moteur à l’arrêt.

Ci-joint, une photographie de Luc Belot, vice-président d’Angers Loire Métropole en charge des transports et de Jean-François Retière, vice-président de Nantes Métropole en charge des déplacements devant un bus hybride.

Contacts presse

Angers Loire Métropole – Corine BUSSON-BENHAMMOU –
corine.busson-benhammou@ville.angers.fr
Tél : 02 41 05 40 33- 06 12 52 64 98

Nantes Métropole – Nacéra Arnauld des Lions-
nacera.arnauld-des-lions@nantesmetropole.fr
Tél 02 40 99 48 44 – 06 75 25 04 17



Share This