Imprimer

Inaugurée le 10 juin, l’exposition Jean Lurçat, l’éclat du Monde a remporté un vif succès avec un total de 19 739 visiteurs dans la salle d’exposition temporaire du Musée des Beaux-Arts et de 18 287 au Musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine, qui abrite le Chant du Monde et l’œuvre de Claire Morgan qui lui fait écho.

Particularité de cette exposition, qui s’est achevée le 6 novembre dernier et dont les premiers travaux ont été lancés en septembre 2015 : la quasi-totalité des œuvre présentées font partie des collections des musées d’Angers. L’œuvre de Claire Morgan, Plenty More Fish in the Sea, installée au centre du Musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine a été acquise par la Ville d’Angers et installée par l’artiste irlandaise elle-même. Quelques œuvres avaient été prêtées, comme la tapisserie d’Assy, en Haute-Savoie, des clichés de l’agence Magnum ou des manuscrits de la Bibliothèque Nationale de France (BNF) et des bibliothèques municipales de Lyon et Cambrai.

Au Musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine, cette fréquentation est un record. Au Musée des Beaux-Arts, l’exposition a connu un succès semblable à celles consacrées à Rodin (2009) ou Daniel Tremblay (2010).

« La richesse des œuvres de Jean Lurçat suscite toujours un immense intérêt, remarque Alain Fouquet, adjoint au Maire en charge de la Culture et du Patrimoine. Cette magnifique exposition qui lui était consacrée a permis aux très nombreux visiteurs de faire leurs premiers pas dans cet univers fascinant ou de redécouvrir ses œuvres sous un angle inédit. Ce succès s’appuie directement sur la tapisserie de l’Apocalypse, inspiration majeure de Lurçat, et que la Ville souhaite voir inscrite au patrimoine mondial de l’humanité ».

Les deux sites de l’exposition ont par ailleurs bénéficié de plusieurs moments clés de la vie culturelle à Angers. Lors de la Balade du Roi René, le Musée des Beaux-Arts a ouvert gratuitement (près de 6 350 entrées en 4 soirées) tout comme le Musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine lors des Journées Européennes du Patrimoine (plus de 3 000 entrées en deux jours).


Share This