Imprimer

La Maison de l’environnement d’Angers accompagnée de 35 bénévoles mettront en place un « crapauduc » le long de l’avenue du Lac-de-Maine dimanche 10 février à partir de 9h00.

Ce système, composé de bâches tendues le long de la chaussée et de pots enterrés, permet de sauver la vie de plus de 600 crapauds chaque année. Les batraciens, piégés dans les pots, sont récupérés chaque jour au petit matin (vers 7h30) par des bénévoles, écoliers, riverains, étudiants en sciences… et déposés de l’autre côté de l’avenue, leur évitant ainsi de se faire écraser.

Chaque année, en effet, de février à avril, les batraciens quittent par centaines la plaine du Vallon et les jardins privés du quartier pour aller se reproduire autour de la grande mare, à proximité du Lac de Maine.

A savoir : depuis deux ans, le pic de migration est observé vers la mi-mars mais cette année, si le temps doux et humide persiste, la migration pourrait être avancée.

Share This