Imprimer

Créé à Angers et lancé en septembre 2012, le doctorat Erasmus Mundus « NanoFar », doctorat européen en nanomédecine et innovation pharmaceutique, organise sa première École d’Automne du 22 au 26 octobre à Angers. « L’agglomération angevine peut être fière d’accueillir ce doctorat d’excellence conçu en lien avec cinq autres universités européennes, un doctorat qui vient enrichir et donner une visibilité internationale à notre pôle santé » se réjouit Jean-Claude Antonini, Président d’Angers Loire Métropole.

Une initiative régionale avec un moteur angevin

Né à Angers, « Nanofar » est un programme d’excellence dans le domaine des nanomédecines (thérapie, diagnostic et imagerie, médecine régénérative), multidisciplinaire (chimistes, physiciens, biologistes pharmaciens…) et multisectoriel (académiques, industrie, hôpitaux, autorité de santé…). Porté par Frank BOURY, Professeur de l’Université d’Angers en Sciences Pharmaceutiques, Directeur-Adjoint de l’Ecole Doctorale Nantes-Angers Biologie Santé et membre du laboratoire associé à l’INSERM U1066 MINT, cette formation doctorale européenne est organisée en lien avec cinq autres universités : Nantes, Liège, Louvain, Nottingham, Saint Jacques de Compostelle. Sur cinq ans, 40 à 45 doctorants seront formés dans cette thématique. Chaque doctorant participera à une école annuelle dont la première a lieu cette semaine à Angers.

Labellisé en 2011 par l’Agence Exécutive « Education Audiovisuel et Culture » (EACEA) de la commission Européenne, ce projet est une véritable reconnaissance d’un doctorat d’excellence. Il permet de donner un rayonnement et une visibilité de la recherche angevine hors des frontières de l’Union Européenne et donc de booster l’attractivité du pôle santé angevin.

Erasmus Mundus, une labellisation pour une dimension européenne

Erasmus Mundus est un programme européen qui vise à améliorer la qualité de l’enseignement supérieur européen et à renforcer la compréhension interculturelle. Le programme encourage et soutient la mobilité des personnes et la coopération entre établissements européens et non européens. Le doctorat « Nanofar » a été sélectionné parmi 140 autres propositions.

www.erasmusmundus-nanofar.eu

Share This