Imprimer

Plus de 120 données seront mises à disposition par Angers Loire Métropole et la Ville d‘Angers en février et ont trait à des informations publiques et anonymes.

Une donnée ouverte (en anglais open data) est une information publique brute. Elle est directement issue d’une collectivité publique et mise à disposition de tous. Elle est souvent illisible par un humain, mais réutilisable en informatique, sans restriction de droits d’usage.

La volonté d’Angers Loire Métropole et de la Ville d’Angers est de mettre à disposition de tous les informations produites dans le cadre de leurs missions. Les objectifs :
– approfondir la démocratie et favoriser la transparence en partageant les données produites par la collectivité pour informer et permettre à tous le traitement de cette information,
– moderniser les services publics en générant de nouveaux services permettant d’améliorer la vie quotidienne des habitants et de favoriser l’innovation au service du citoyen.

Ainsi, d’ici le 18 février, les données publiques seront accessibles à partir du portail collectif data.angers.fr. Les informations disponibles sur ce site sont collectées par les institutions dans le cadre de leur activité. Elles sont mises à disposition gratuitement dans le respect des conditions de la loi et de la licence OdBL.

Ces données seront enrichies progressivement en fonction d’une part, de la collecte des données issues des services publics et des partenaires et d’autre part, de la demande des citoyens. En effet, le but de la mise à disposition des données est une appropriation par les citoyens et la réutilisation des données, et cela implique un travail en commun et des rencontres. Ainsi, les citoyens, journalistes, développeurs et entreprises peuvent s’emparer des données disponibles et solliciter la collectivité pour de nouvelles mises à disposition.

Cette démarche s’inscrit également au sein d’une volonté de co-construction et de participation ouverte afin d’augmenter la capacité de création, d’innovation des acteurs économiques, sociaux, culturels ou citoyens.

L’ouverture des données publiques permettra le développement de nouvelles applications, l’enrichissement d’études, le débat démocratique et encouragera l’émergence de nouvelles idées et créations au profit d’une meilleure qualité de vie pour les habitants.

Share This