Imprimer

34 personnes ont participé au lancement de l’opération Crapauduc dimanche 26 février. Etudiants, habitants, bénévoles de la Ligue de la Protection des Oiseaux (LPO) et même un enfant, étaient aux côtés de la maison de l’environnement pour aider nos amis batraciens à traverser en toute sécurité l’avenue du lac de Maine.

De février à mars, crapauds, tritons et autres salamandres quittent les jardins de la plaine du Vallon pour aller se reproduire et pondre au bord de l’étang du centre nautique. Pour leur sauver la vie et recenser cette population, la maison de l’environnement et la Ligue de Protection des Oiseaux ont imaginé le projet etquot;crapauducetquot ;. Les batraciens, arrêtés par les bâches tendues le long de la route, sont piégés dans des pots puis déposés de l’autre côté de la route chaque matin. Pour le moment, déjà une quarantaine d’animaux a pu être ainsi capturée et sauvée.

L’opération ne fait que débuter. Le temps humide annoncé pour les prochains jours devrait accélérer la migration sauf si les températures diminues. Le pic pourrait avoir lieu la semaine prochaine.



Share This