Imprimer

Le festival n’est pas encore officiellement lancé que le jeune public peut profiter dès ce lundi 15 avril d’une première découverte de l’Afrique. Deux programmes sont proposés du lundi 15 au samedi 20 avril au Gaumont Variétés. En direction des classes en semaine, des centres de loisirs le mercredi mais également du tout public, à partir de 5 ans, les enfants pourront éveiller leur curiosité à d’autres cultures et à des formes de cinéma variées.

DU CINEMA …

A 9h45, le programme 1 : « Ciné conte » pour les plus jeunes
Dès la grande section de maternelle, une heure pour se laisser conter l’Afrique à travers deux courts métrages :
l’Enfant terrible de Kadiatou Konaté, un film au titre évocateur qui raconte l’histoire d’un petit garçon malien qui n’en fait qu’à sa tête et entraîne son frère dans ses mésaventures, et Le chasseur et l’antilope de Narcisse Youmbi, un conte camerounais dans lequel Papa Nzenu raconte la rencontre entre un chasseur et une antilope, qui parle !
Après la séance, Sarah El Ouni, conteuse franco-tunisienne et fondatrice de la compagnie Omi Sissi, fera voyager les enfants autour de contes mêlant récits d’Afrique de l’Ouest et du Maghreb.

A 9h30, le Programme 2 : « Itinérance » pour les plus grands.

A partir de la 6ème, il s’agira de prendre son billet pour partir sur les routes d’Afrique à travers deux films :
Garagouz d’Abdenour Zahzah qui raconte l’histoire d’un marionnettiste et de son fils Nabil parcourant les campagnes algériennes pour faire des spectacles et TGV de Moussa Touré qui raconte les aventures tumultueuses de voyageurs sénégalais qui embarquent dans un etquot;car rapideetquot ;…

Certains films de la sélection sont aussi accessibles aux élèves de collèges et lycées. Après la projection, des rencontres privilégiées avec les réalisateurs présents leur sont proposées, l’occasion d’aller plus loin dans la découverte des films et des cinémas d’Afrique !

…ET DES RENCONTRES AUTOUR DES CULTURES D’AFRIQUE

Pour poursuivre la découverte, les enfants peuvent rencontrer Kandiura Coulibaly, artiste malien, venu du Mali pour ces rencontres. Il proposera des causeries sur le développement durable. Ces échanges inciteront les enfants à se questionner sur leur rapport à la nature, et à découvrir comment l’artiste vit avec celle-ci. L’art du bogolan, technique de teinture traditionnelle naturelle sera également expliqué, un langage emprunt de symbolique que Kandiura utilise dans ses créations contemporaines. Enfin, pour les plus grands, l’artiste-chercheur à Bamako, costumier pour le cinéma, échangera avec les jeunes autour de son métier, de ses créations et de leur évolution.

Tout au long du festival, les enfants peuvent également rencontrer les porteurs de projets « Bled ». Ainsi Louis Chantouin et Stéphanie Couetuhan présenteront par le biais d’une exposition photo et sonore en place à l’Espace Welcome du 15 au 26 avril, leurs impressions après un mois passé avec l’ethnie Mossi. Des clichés et des sons récoltés pendant leur voyage au Burkina Faso qui parlent de la transmission.


Le festival Cinémas d’Afrique se tient à Angers du 16 au 21 avril 2013 et présente des films de tout le continent en court, long métrages, documentaires et fictions. Pour chaque film, un invité sera présent afin de permettre au public un échange autour des films. Une semaine qui permet de découvrir l’Afrique… depuis l’Afrique.


Share This