Imprimer

Parmi les 169 recueils reçus, le jury a attribué le Prix de la Nouvelle d’Angers à Emmanuel Roche pour Un piano à la Nouvelle-Orléans. Le prix a été remis au lauréat ce vendredi 25 novembre à la Médiathèque Toussaint d’Angers.

Composé de huit nouvelles dont l’action se déroule entre 1865 et 2015 à la Nouvelle-Orléans, principale ville de l’Etat de Louisiane aux Etats-Unis d’Amérique. Chaque histoire de ce recueil s’inscrit dans les grands épisodes d’une ville qui a connu la Guerre de Sécession, l’esclavage, la grande dépression, la prohibition ou encore récemment des inondations dramatiques. Une ville au croisement des cultures dont l’histoire est intimement mêlée au carnaval, au culte vaudou, ainsi qu’à l’émergence du jazz et du blues.

Emmanuel Roche est né en 1970 en Bretagne. Après avoir vécu dans le Tennessee et parcouru l’Italie, il est aujourd’hui enseignant dans le Berry. Emmanuel Roche signera prochainement un contrat avec les éditions Paul etamp ; Mike, qui assureront une diffusion nationale de son recueil.

Décerné tous les deux ans, le Prix de la Nouvelle d’Angers est le seul en France à récompenser son lauréat par l’édition de ses nouvelles. Le concours 2016 est marqué par un record de participation, preuve de l’ancrage du prix dans le paysage des récompenses littéraires. 169 œuvres, issues de 60 départements français et de 12 pays étrangers, ont été envoyées aux 18 membres du jury. Le choix du lauréat s’effectue après trois premières sélections, comprenant respectivement 31, 18 et 6 recueils.

« Le Prix de la Nouvelle d’Angers propose une rencontre entre des talents littéraires, toujours plus nombreux, et un éditeur en quête de nouvelles plumes, Paul etamp ; Mike, dont la démarche est unique en son genre, explique Christine BLIN, conseillère municipale déléguée aux bibliothèques. Ce prix s’inscrit dans la durée et met en lumière un genre littéraire exigeant pour les auteurs et captivant pour les lecteurs. J’adresse donc aujourd’hui un grand bravo à Emmanuel Roche pour son Prix et toutes mes félicitations à l’ensemble des participants pour la qualité de leurs récits ! ».

La Ville d’Angers, la Sadel et la librairie Contact, sont partenaires de l’Association Nouvelles R et la revue Harfang, créateurs du Prix de la Nouvelle en 2006.

Le Prix de la Nouvelle de la Ville d’Angers a déjà récompensé les recueils suivants :
2006 Patricia Chauvin-Glonneau Au gré des îles et des fantasmes (Siloë)
2008 Marc Bénard Vestiges du déchirement (Siloë)
2010 Sylvie Dubin Selon elles (Siloë)
2012 Marie Pontacq Coup de sang sous les flamboyants (Siloë)
2014 Estelle Granet Sept fois presque rien (D’Un Noir Si Bleu)

Photo en pièce jointe : Emmanuel ROCHE, lauréat 2016, accompagné de Joël GLAZIOU, organisateur du Prix de la Nouvelle d’Angers.

Pièces jointes :

g_2551.jpg
Share This