Imprimer

Christophe BÉCHU, Maire d’Angers, Sophie LEBEAUPIN, Adjointe du quartier Belle-Beille et Michelle MOREAU, 1ère Adjointe à la vie des quartiers ont animé une réunion publique mardi 13 novembre au centre Jacques-Tati. Plus de 250 Angevins ont participé à ce temps d’échanges pendant lequel le Maire a présenté un bilan des actions entreprises sur le quartier au cours des 12 derniers mois. Cette réunion est venue ponctuer une journée de rencontres avec les habitants, les acteurs associatifs, économiques et culturels du quartier.

A cette occasion, Christophe BÉCHU a annoncé que les vœux 2019 seraient présentés aux Angevins le lundi 7 janvier à 18h au gymnase du COSEC de Belle-Beille.

1. La rénovation urbaine du quartier
Dans les 10 années à venir, 1318 logements sociaux vont être rénovés. 623 seront démolis tandis que 500 seront reconstruits.
La Maison du projet située 33, avenue Notre-Dame-du-Lac, lieu ressource sur la rénovation urbaine, permet aux habitants de s’informer, de poser leurs questions, de s’approprier le projet urbain et de partager leurs idées. Le bailleur social Angers Loire Habitat a lancé le 12 septembre dernier des actions d’information à destination des habitants concernés par la rénovation afin de leur expliquer le projet, de recueillir leurs attentes et de les accompagner dans leur démarche de relogement.

Dans le cadre de la rénovation urbaine, la restructuration du groupe scolaire Pierre-et-Marie Curie a été confirmée. Outre, l’accueil de loisirs maternels pour 50 enfants, l’aménagement d’une crèche de 18 places et un nouveau service de restauration seront intégrés.
Le coût de l’opération s’élève à 6 690 000 € TTC. Un étalement des travaux sur deux ans, de juillet 2019 à juillet 2021, a été mis en place afin de permettre le maintien de l’accueil des enfants dans les différentes structures existantes pendant la période.

L’Istom, l’école supérieure d’agro-développement international a ouvert ses portes à 500 étudiants en octobre dans un nouveau bâtiment ouvert sur le quartier. L’inauguration est prévue le 6 décembre.

2. Amélioration du cadre de vie
La nouvelle halle couverte du stade Jacques-Millot a été inaugurée ce mardi 13 novembre. Les travaux de couverture ont porté sur une surface de plus de 1 000 m2 du plateau sportif existant.
Le coût total de l’investissement représente 538 000 € TTC dont 194 000 € TTC à charge pour la Ville. Le reste provient des subventions à hauteur de 172 000 € TTC pour l’Europe FEDER (Fonds Européen de Développement Régional) et l’État pour 172 000 € TTC.
Une fresque a été réalisée et installée en juillet 2018 par des enfants de l’école Robert-Desnos, de l’accueil de loisirs sans hébergement Belle-Beille, le pôle éducatif ainsi que la Direction de la Jeunesse.

Dans le cadre du plan urgence voirie, 537 500 € ont été investis en 2017.
La réfection de chaussées ou de trottoirs concernant les rues Pierre-Blandin et Désiré-Legendre, l’impasse Louis-Martin, l’impasse Henri-Hamelin, la rue du Nid-de-Pie, le square du Champ-Fleury, la rue et la place Marcel-Vigne ainsi que la rue Georges-Mandel a été réalisée.
L’arrêt de bus situé avenue Marius-Briant a bénéficié de l’aménagement d’un quai accessible aux personnes à mobilité réduite.
Des zones de stationnement ont été créées avenue Patton.

3. Des projets d’animation sociale et de dynamisation du quartier
Le « Chat Village », situé avenue Notre-Dame-du-Lac à l’orée du parc Saint-Nicolas, a été inauguré mardi 13 novembre. La Ville d’Angers a investi 18 000 € dans la construction de l’enclos. Une convention signée en 2011 avec la Ville permet à l’association « Les Amis du Chat Libre » de gérer ce nouvel espace.

Comme lors des éditions précédentes, le festival Tempo Rives s’est délocalisé place Marcel-Vigne le 7 août dans la volonté de rendre accessible aux habitants du quartier un événement culturel incontournable de la Ville.

Un espace de terrain d’aventure et de cinéma de plein air sur la place de la Dauversière a bénéficié à l’ensemble des habitants durant tout l’été.

lien vers les visuels et la vidéo

Crédit photos : Ville d’Angers / T. Bonnet

Share This