Imprimer

Pour la cinquième année, le festival Tempo Rives organisé par la Ville d’Angers prend ses quartiers d’été jusqu’au 20 août, deux fois par semaine, en bord de Maine. Une programmation audacieuse, éclectique et souvent inédite. Des concerts gratuits. Un site remarquable et convivial. La recette d’un festival qui attire chaque année plus de 20 000 spectateurs.

Mardi 6 août à 21h00 : Shibusa Shirazu Orchestra (Free Jazz Punk / Japon)

Si les Skatalites avaient rencontré Sun Ra et jouaient le répertoire d’un Frank Zappa et d’un Fletcher Henderson alors le résultat aurait peut-être donné un univers sonore à la Shibusa Shirazu Orchestra. Le Shibusa Shirazu Orchestra, c’est une foutraque fiesta de sons insensés, une espèce d’ovni sonore qui vous mène sur une autre planète. Guitares fuzz funky et cuivres totalement allumés, basse électrochoc et rythmes latinos, le combo du bassiste japonais Daisuke Fuwa marie avec délice les contraires, la pop nippone et la fièvre balkanique. Quitte à s’élancer dans de fulgurants vertiges, des improvisations débridées susceptibles de dérider les danseurs Butô et les acteurs du théâtre Nô conviés sur scène !

http://www.myspace.com/shibusashirazuorchestra

En première partie, à 20h00, Yan Hart-Lemonnier (Musique Électronique)

A l’aide de quelques synthétiseurs old school, d’une Gameboy vacillante et d’effets bricolés, Yan Hart-Lemonnier propose une musique electro lo-fi et rigolarde, mélodique et naïve, emprunte d’un second degré assumé et d’une envie sincère de faire danser, qui vogue à milles lieux des clichés dancefloor.

http://egotwisterrecords.bandcamp.com/album/la-fin-de-l-lectricit-vinyl-lp


Festival Tempo Rives
Jusqu’au 20 août
Cale de la Savatte, Angers
Gratuit



Share This