Imprimer

A l’invitation de Christophe BÉCHU, maire d’Angers et président d’Angers Loire Métropole (ALM), les acteurs de la filière du végétal se sont réunis le 20 mai 2016.

Etaient notamment présents des chefs d’entreprises à l’image d’Yves GIDOUIN, PDG de Fleuron d’Anjou, ainsi que des représentants de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI Maine-et-Loire), de la Chambre d’Agriculture, de l’Agence de développement économique d’ALM (ALDEV), de Végépolys, de Terra Botanica, de l’Office Communautaire des Variétés Végétales (OCVV), de l’Agglomération de Saumur, du Conseil Départemental du Maine-et-Loire et de la Région Pays de la Loire.

Au cours de cette réunion, les participants ont déploré à l’unanimité la décision brutale et unilatérale du Bureau Horticole Régional (BHR) de délocaliser à Nantes le Salon du Végétal. Cet événement, organisé depuis 30 ans à Angers, bénéficiait du soutien de l’ensemble de la filière locale ainsi que de financements de la Communauté urbaine, du Département et de la Région.

Ce départ ne saurait remettre en cause l’écosystème angevin lié au végétal, ni la politique du territoire en la matière. L’identité angevine est historiquement et intimement liée au végétal. Pour mémoire, l’Anjou présente une concentration unique en Europe en termes de diversité des productions, de recherche et d’enseignements supérieurs, comme l’attestent l’inauguration du campus du végétal en 2015, l’arrivée de l’école d’ingénieurs en agro-développement international (Istom) à la rentrée 2018, ou encore la tenue du Congrès mondial de l’horticulture en 2022.

En conséquence, les participants ont décidé à l’unanimité de travailler dès à présent à l’élaboration d’un nouvel événement professionnel en février 2017 à Angers, au cœur du territoire d’excellence horticole français.

Pièces jointes :

_tb2016n181_02.jpg
Share This