Imprimer

Sur le thème du « patrimoine caché », l’édition 2012 des Journées européennes du Patrimoine dans la métropole angevine a battu des records de fréquentation. Plus de 104000 personnes (+20 %) toujours plus curieuses des richesses de leur territoire ont profité de ce splendide week-end ensoleillé pour découvrir – ou re-découvrir – le patrimoine angevin et participer dans la convivialité à un riche programme d’animations.

Les sites les plus fréquentés à Angers

Si les quartiers de la Doutre et de la Cité sont toujours très prisés avec notamment la possibilité pour les visiteurs d’assister aux parcours commentés du Service Ville d’Art et d’Histoire de la Ville d’Angers, les visites d’hôtels particuliers et la visite du centre-ville en petit train pour les personnes fragiles et leurs aidants ont également rencontré un vif succès.
Les visites plus classiques comme le Château, le Grand Théâtre, la Collégiale Saint-Martin, le muséum des Sciences naturelles, l’hôtel de ville et Le Quai sont également indispensables à ce week-end patrimonial. Parmi les musées d’Angers, ce sont le musée des Beaux-Arts et la galerie David d’Angers qui sont les plus appréciés des visiteurs. L’exposition Bernadette Chesné ouverte pour ces deux derniers jours à l’Abbaye du Ronceray a également connu une belle affluence.
Soulignons encore la présence du public aux concerts d’Angers Nantes Opéra à l’hôtel des Pénitentes.

Dans le reste de la métropole angevine : plus de 26 000 visiteurs

L’ouverture exceptionnelle de la Manufacture des Allumettes de Trélazé a connu un record d’affluence avec près de 3000 visiteurs en deux jours. De même, le moulin de Villevêque et sa nouvelle scénographie ont séduit 1700 personnes. Le Domaine de Pignerolle avec le musée-château de la Communication (1530 visiteurs) et la visite historique du blockhaus et du souterrain (+ de 1700 visiteurs pour chaque site) ont éveillé la curiosité des Angevins.
On constate une hausse notable par rapport à 2011 sur des sites fidèles à la manifestation : le château du Plessis Macé, le manoir du Rivet aux Ponts de Cé, le musée régional de l’Air à Marcé, le Château des Vaults à Savennières ou encore le Château à motte à Saint-Sylvain-d’Anjou.
Par ailleurs, la découverte ludique du patrimoine caché aux Ponts-de-Cé et à Trélazé a enthousiasmé le public : plus de 100 participants, petits et grands, étaient présents au rallye culturel à vélo, tous prêts à élucider les énigmes proposées.
Tout cela sans compter les succès classiques de ces Journées européennes du Patrimoine : les croisières fluviales prises d’assaut dès l’ouverture des réservations pour obtenir son billet gratuit auprès d’Angers Loire Tourisme, tout comme la balade commentée en autocar dans les Basses Vallées Angevines.

Le succès de cette édition 2012 démontre une nouvelle fois combien les Angevins sont attachés à cet événement et toujours passionnés par la découverte de nouveaux sites et les rencontres avec les propriétaires.

Share This