Imprimer

La Ville d’Angers est concernée par « le régime de restriction », décrété pour faire face à la sécheresse persistante qui perdure en Anjou comme dans de nombreux départements français, tous exposés à une très faible pluviométrie enregistrée depuis la fin de l’hiver.

Pour rappel, trois niveaux de surveillance existent, établis par les services préfectoraux : Niveau 1 (vigilance), Niveau 2 (restriction), Niveau 3 (interdiction).

Soucieux de préserver la ressource en eau, les élus angevins ont pris ainsi des mesures concrètes pour appliquer cette notion de restriction.

Les pratiques et usages des services municipaux ont donc été adaptés aux circonstances actuelles.

ESPACES VERTS : les agents municipaux ont reçu pour consigne de diminuer les arrosages, en privilégiant le strict nécessaire et seulement entre 20h00 et 10h00.

PROPRETE PUBLIQUE : le lavage systématique des chaussées est suspendu – mis à part le lavage des rues et places où se tiennent les marchés (pour des raisons d’hygiène).

Gilles MAHE, Adjoint au Maire chargé de l’Environnement précise : « la Ville d’Angers mène depuis des années une politique volontariste de réduction et d’optimisation de l’utilisation de la ressource en eau ».

Sur les 550 hectares d’espaces verts lui appartenant, la Ville n’en arrose en réalité que 70. Elle utilise pour cela des systèmes de goutte à goutte sur les massifs pour limiter la déperdition et l’évaporation. En période sèche, comme c’est le cas en ce moment, la Ville d’Angers a pour habitude de réduire les arrosages de façon préventive, une décision prise même en dehors d’arrêté préfectoral. La collectivité vient donc d’abandonner l’arrosage de certains lieux (certaines bandes engazonnées, certains massifs) pour ne maintenir que celui des espaces fleuris, en s’en tenant au strict minimum, afin de ne pas perdre ces végétaux.

L’eau ainsi consommée équivaut à environ 1m3 par an et par habitant.

Pour le nettoyage des rues, il faut savoir également que les services municipaux sont équipés de machines (« laveuses ») régulant et économisant la consommation en eau. L’eau de la piscine de La Baumette est par ailleurs recyclée à cette fin.

Pour les particuliers, la Mairie invite les Angevins à surveiller leur propre consommation. Et Gilles MAHE d’insister sur « les gestes quotidiens de bon usage pour économiser l’eau… et éviter le gaspillage ». Il est ainsi recommandé de stopper l’arrosage des jardins d’agrément et de ne plus remplir les piscines individuelles. Le bâchage des piscines permet de limiter l’évaporation naturelle de l’eau.

Et un conseil de bon sens à l’adresse de tous, en cas de forte chaleur : « économiser l’eau ne passe pas par une privation de la consommation personnelle, pensez au contraire à bien hydrater les enfants et les personnes âgées, notamment ! »

Share This