Imprimer

Cent ans après sa mort, le musée des Beaux-Arts d'Angers rend hommage à Alexis Mérodack-Jeaneau, artiste angevin aussi passionnant que ténébreux, méconnu et injustement oublié, dont plusieurs auteurs ont pourtant souligné l'importance au sein des avant-gardes.

Share This